1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Chine : la fête est finie

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 2 Septembre 2015.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 949
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    LE MONDE du 2 septembre 2015

    Le « risque chinois » pour l’économie mondiale est le résultat d’une combinaison de facteurs. Pour commencer, la Chine est une énorme économie – bien plus grande que la Russie en 1998 ou la Grèce en 2015. Elle est le plus grand investisseur étranger aux Etats-Unis. Elle est un important détenteur de la dette du gouvernement américain. Elle est le premier exportateur du monde, et elle est près de devenir le premier importateur.

    Enfin, quatre des cinq banques aux actifs les plus importants dans le monde sont chinoises ; leurs bilans additionnés atteignent 11 000 milliards de dollars (9 800 milliards d’euros), à peu près 100 % du produit intérieur brut (PIB) de l’empire du Milieu.

    Une chute de 40 % du marché chinois n’est pas une simple correction. En termes de capitalisation boursière, cela représente pour les entreprises chinoises et les investisseurs internationaux une perte de richesse de 2 000 milliards de dollars, l’équivalent du PIB du Brésil. Nous ne pouvons ignorer l’importance de l’effet d’une liquidation chinoise sur la structure du capital du secteur des affaires. L’Institut McKinsey annonçait, en février, que le rapport dette publique/PIB de la Chine atteignait un étourdissant 125 %. Nous devons donc nous faire du souci. Des défauts dans le secteur des affaires et des faillites de banques chinoises sont possibles.

    Au cours des mois passés, les régulateurs chinois ont tenté, en vain, de prévenir un krach. Les marchés financiers doivent être réglementés afin d’assurer que l’information est véridique et transparente. Mais, lorsque les régulateurs essaient de les manipuler, les conséquences peuvent être dramatiques. Nous en sommes aujourd’hui témoins en Chine et dans le reste du monde.

    http://pan.baidu.com/s/1sj7Qk93
     
    • Informatif Informatif x 1
  2. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 949
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Chine : les vraies questions à se poser

    LE MONDE du 2 septembre 2015

    Devons-nous nous inquiéter de ce qui se passe en Chine ? La croissance de la principale économie émergente est-elle en panne ? Ou bien le récent ralentissement économique et la dévaluation de la monnaie ne sont-ils que de simples remous ?

    Alors que l’économie mondiale est encore largement affectée par la crise financière, et que la faiblesse de la demande mondiale (investissements et dépenses) se fait sentir dans de nombreux pays, il n’est guère surprenant que les exportations de la Chine (et de l’Allemagne) connaissent un sérieux ralentissement. Et le ratio chinois dette/produit intérieur brut s’est accru non pas en raison d’une hausse du numérateur, mais de la baisse de la valeur nominale du dénominateur, c’est-à-dire de la baisse des prix.

    La dévaluation du yuan est-elle due à une simple réaction de Pékin face à la surévaluation de sa monnaie, ce qui ne serait guère inquiétant ? Ou bien s’agit-il de la réponse d’une Chine en proie à la baisse de la demande mondiale, ce qui serait plus préoccupant ?

    http://pan.baidu.com/s/1o6BueLk
     
    • Informatif Informatif x 1
  3. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 949
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    La Chine face à la « stagnation séculaire »

    LE MONDE du 2 septembre 2015

    La stagnation séculaire menace un peu partout dans le monde, y compris en Chine. Les mesures de stimulation budgétaire et monétaire adoptées par de nombreux pays après la crise financière de 2008 ont entraîné surendettement et hausse des prix de l’immobilier et des cours boursiers, alors même que le commerce et les investissements diminuaient. Tout cela a suscité une baisse de la demande, de la croissance et de l’inflation. La dernière mesure prise par les autorités chinoises (la dévaluation du yuan) sera-t-elle suffisante pour inverser cette tendance ?

    Les incertitudes politiques et la volatilité des marchés poussent les entreprises chinoises à se mettre en position d’attente plutôt que d’investir leurs importantes liquidités, ce qui accroît le risque de stagnation séculaire. Même si elle est loin d’être tragique, la situation de la Chine est un défi.

    http://pan.baidu.com/s/1hqFAcs8
     
    • Informatif Informatif x 1
  4. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    Bon on fait quoi nous dans tout ça ? On pédale ou on rame ?
    Ils vont investir dans le tourisme en Chine à fond, comme ça l'argent du tourisme reste dans le pays.
     
  5. Yiyuan

    Yiyuan Dieu Supérieur

    Inscrit:
    16 Avril 2015
    Messages:
    2 455
    Ratings:
    +1 229 / -8
    les deux, mon général :D:D et vite!!
     
    • J'aime J'aime x 1
  6. Breizh In China

    Breizh In China Dieu suprême

    Inscrit:
    5 Novembre 2009
    Messages:
    2 416
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1 147 / -7
    Attention, certains diront que tu fais du china bashing.

    Mais non, pessimiste que tu es.
    Le gouvernement chinois vient de lever l'obligation legal qu'ont les banques chinoises d'avoir en fond propre le montant de leur prêt. Donc maintenant on va partir dans le grand ninwak. Avant, c'était "raisonnable".
     

Partager cette page