Chine - europe - etats unis - monde - baic < > daimler - bus electriques byd - industries vehicules electriques et hybrides ...

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 900
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
PEKIN/FRANCFORT (Reuters) - Le chinois BAIC, qui a pris en juillet une participation de 5% dans Daimler, a exprimé le mois dernier l'intention de monter davantage au capital du constructeur automobile allemand, ont dit des sources proches du dossier.

Communique :
En réponse à des questions sur l'évolution de la relation entre les deux partenaires, qui disposent d'une coentreprise ensemble, des responsables de BAIC Motor Corp, branche cotée de BAIC, ont déclaré mi-octobre lors de conférences avec des investisseurs que "les deux parties sont désireuses d'augmenter leurs participations réciproques", ont rapporté les sources.

Daimler et BAIC n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

L'action Daimler prenait 1,67% à 52,90 euros vers 10h50 GMT en Bourse de Francfort après cette information de Reuters.

BAIC est depuis des années le principal partenaire de Daimler en Chine. Il exploite des usines Mercedes-Benz à Pékin via Beijing Benz Automotive.

 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
PEKIN/FRANCFORT (Reuters) - Le chinois BAIC, qui a pris en juillet une participation de 5% dans Daimler, a exprimé le mois dernier l'intention de monter davantage au capital du constructeur automobile allemand, ont dit des sources proches du dossier.

Communique :
En réponse à des questions sur l'évolution de la relation entre les deux partenaires, qui disposent d'une coentreprise ensemble, des responsables de BAIC Motor Corp, branche cotée de BAIC, ont déclaré mi-octobre lors de conférences avec des investisseurs que "les deux parties sont désireuses d'augmenter leurs participations réciproques", ont rapporté les sources.

Daimler et BAIC n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

L'action Daimler prenait 1,67% à 52,90 euros vers 10h50 GMT en Bourse de Francfort après cette information de Reuters.

BAIC est depuis des années le principal partenaire de Daimler en Chine. Il exploite des usines Mercedes-Benz à Pékin via Beijing Benz Automotive.

là je dois avouer que je ne comprend pas les chinois qui sont pragmatiques à la base. L'industrie automobile va mourir à moyen terme, alors pourquoi investir dedans??
ou alors c'est juste un coup de spéculation pour faire du blé rapidement, dans ce cas là je comprend mieux les chinois.
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 922
2 153
178
Xuijiahui Shanghai
là je dois avouer que je ne comprend pas les chinois qui sont pragmatiques à la base. L'industrie automobile va mourir à moyen terme, alors pourquoi investir dedans??
ou alors c'est juste un coup de spéculation pour faire du blé rapidement, dans ce cas là je comprend mieux les chinois.
BAIC est une entreprise etatique peu efficace. Du coup monter dans Daimler permet de récupérer les datas de Merco sur le tout électrique à moindre coût .
 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
BAIC est une entreprise etatique peu efficace. Du coup monter dans Daimler permet de récupérer les datas de Merco sur le tout électrique à moindre coup.
Ah bon les allemands sont trop cons pour faire de l’électrique, première nouvelle et les chinois ne sont pas pionniers dans ce domaine. Bon ok j'ai dû rater une étape. Je ne pense pas que les chinois ont besoin des allemands pour faire des véhicules électriques mais l'inverse peut-être.
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 922
2 153
178
Xuijiahui Shanghai
Ah bon les allemands sont trop cons pour faire de l’électrique, première nouvelle et les chinois ne sont pas pionniers dans ce domaine. Bon ok j'ai dû rater une étape. Je ne pense pas que les chinois ont besoin des allemands pour faire des véhicules électriques mais l'inverse peut-être.
Tu as lu à l’envers.
BAIC est une boîte etatique, qui a vécu paisiblement sur la joint venture avec Daimler. Ils sont à la bourre au niveau électrique et du coup BAIC aimerait bien jeter un gros coup d’œil sur ce que fait Daimler.
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 857
10 675
178
Hong Kong et Shanghai
BAIC est une entreprise etatique peu efficace. Du coup monter dans Daimler permet de récupérer les datas de Merco sur le tout électrique à moindre coût .
Avoir une participation (même significative) au capital ne donne pas les clés des bureaux d’études.
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 922
2 153
178
Xuijiahui Shanghai
Avoir une participation (même significative) au capital ne donne pas les clés des bureaux d’études.
Tu peux influencer. Et si tu as une minorité de blocage tu peux faire prendre des décisions qui reviennent à donner les clefs du R&D
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Tu as lu à l’envers.
BAIC est une boîte etatique, qui a vécu paisiblement sur la joint venture avec Daimler. Ils sont à la bourre au niveau électrique et du coup BAIC aimerait bien jeter un gros coup d’œil sur ce que fait Daimler.
je ne vois pas pourquoi tu dis que les chinois sont à la bourre. Il me semble que c'est eux qui fabriquent quasiment toutes les batteries électriques et qu'en 2020 (il me semble) 50% des ventes de véhicules doivent être électriques.
On en est très loin en Europe.
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 922
2 153
178
Xuijiahui Shanghai
je ne vois pas pourquoi tu dis que les chinois sont à la bourre. Il me semble que c'est eux qui fabriquent quasiment toutes les batteries électriques et qu'en 2020 (il me semble) 50% des ventes de véhicules doivent être électriques.
On en est très loin en Europe.
Je répète, BAIC, pas toutes les marques chinoises.
Merci de lire ce qui est écrit.
Les marques etatiques ayant des joint ventures ont vécues grassement sur les joint ventures. Les plus dynamiques sont étrangement les moins liées aux joint ventures.
 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Je répète, BAIC, pas toutes les marques chinoises.
Merci de lire ce qui est écrit.
Les marques etatiques ayant des joint ventures ont vécues grassement sur les joint ventures. Les plus dynamiques sont étrangement les moins liées aux joint ventures.
et pourquoi l'Etat chinois irait se faire chier à prendre des parts chez les allemands alors qu'ils peuvent le faire dans des entreprises chinoises (sans payer qui que ce soit) et donc prendre les brevets??
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 922
2 153
178
Xuijiahui Shanghai
et pourquoi l'Etat chinois irait se faire chier à prendre des parts chez les allemands alors qu'ils peuvent le faire dans des entreprises chinoises (sans payer qui que ce soit) et donc prendre les brevets??
Parce qu’aujourd’hui aucune techno n’a vraiment prouvé être « la » techno, et que du coup un peu de diversité peut aider à s’assurer de ne pas rater le bon train.
exemple: tout constructeur étranger peut construire une usine de fabrication de voiture électrique sans passer par la case joint-venture comme Tesla l’a fait.
 
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 149
575
138
31
je ne vois pas pourquoi tu dis que les chinois sont à la bourre. Il me semble que c'est eux qui fabriquent quasiment toutes les batteries électriques et qu'en 2020 (il me semble) 50% des ventes de véhicules doivent être électriques.
On en est très loin en Europe.
Aucune preuve à ce jour que la Chine est leader dans l'électrique. Le gouvernement veut être leader, mais pour le moment on en est loin.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Parce qu’aujourd’hui aucune techno n’a vraiment prouvé être « la » techno, et que du coup un peu de diversité peut aider à s’assurer de ne pas rater le bon train.
exemple: tout constructeur étranger peut construire une usine de fabrication de voiture électrique sans passer par la case joint-venture comme Tesla l’a fait.
ouais ça se tient.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Parce qu’aujourd’hui aucune techno n’a vraiment prouvé être « la » techno, et que du coup un peu de diversité peut aider à s’assurer de ne pas rater le bon train.
exemple: tout constructeur étranger peut construire une usine de fabrication de voiture électrique sans passer par la case joint-venture comme Tesla l’a fait.
ouais ça se tient.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Parce qu’aujourd’hui aucune techno n’a vraiment prouvé être « la » techno, et que du coup un peu de diversité peut aider à s’assurer de ne pas rater le bon train.
exemple: tout constructeur étranger peut construire une usine de fabrication de voiture électrique sans passer par la case joint-venture comme Tesla l’a fait.
ouais ça se tient.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Aucune preuve à ce jour que la Chine est leader dans l'électrique. Le gouvernement veut être leader, mais pour le moment on en est loin.
ben je ne vois qui est leader si ce n'est la Chine. Quand tu as 0.1/100 scooter électrique en France (et je suis super sympa) alors quand Chine tu en as 99/100, je me dis qu'ils ont "un peu d'avance".
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Aucune preuve à ce jour que la Chine est leader dans l'électrique. Le gouvernement veut être leader, mais pour le moment on en est loin.
ben je ne vois qui est leader si ce n'est la Chine. Quand tu as 0.1/100 scooter électrique en France (et je suis super sympa) alors quand Chine tu en as 99/100, je me dis qu'ils ont "un peu d'avance".
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 900
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
ben je ne vois qui est leader si ce n'est la Chine. Quand tu as 0.1/100 scooter électrique en France (et je suis super sympa) alors quand Chine tu en as 99/100, je me dis qu'ils ont "un peu d'avance".
Bonsoir Yiyuan
Si tu veut frapper l'imagination ne prend pas en exemple ces insignifiants engins que son les scooters ! Frappe fort annihile ton contradicteur ...

JANVIER 2018


Shenzhen complète l’électrification totale de sa flotte de 16.359 bus !

1574868671497.png

Avec quelques mois d’avance sur le planning, la ville chinoise de Shenzhen (plus de 12 millions d’habitants) a annoncé ce 27 décembre l’achèvement de l’électrification complète de ses 16.359 bus. La plus importante flotte de bus au monde est à présent électrique à 100 %

Article : Siège du fabricant de voitures et autobus électriques BYD, Shenzhen dont la flotte de bus est plus importante que l’addition de celles des 5 plus grandes métropoles nord-américaines (New-York + Los Angeles + New Jersey Transit + Chicago + Toronto) a annoncé ce 27 décembre avoir terminé le remplacement de tous ses bus par des modèles électriques. Ceux-ci consomment 73 % d’énergie en moins que des bus diesel. Cette performance impressionnante permet à la municipalité d’économiser 340.000 tonnes de carburant par an et surtout d’éviter l’émission annuelle de 1,35 million de tonnes de CO2 .

En 2017 Shenzhen a consacré 3,3 milliards de yuans (soit 422 millions d’euros) à ce projet qui a débuté en 2009 lorsqu’elle a été choisie comme ville pilote pour le lancement d’un programme national de transition vers les véhicules à énergie propre. La recharge de tous ces bus se fait sur 8.000 bornes réparties dans 510 stations. Elle dure environ 2 heures.

A présent la municipalité vise l’électrification totale de tous ses taxis. Aujourd’hui 12.518 d’entre eux soit 62,5 % du total sont déjà électriques ! 1OO % a ce jour !

En Europe, le marché annuel du bus électrique est estimé à 3.500 unités … No comment !




En 2011, tout le monde s'est moqué du constructeur chinois BYD. Ses bus électriques ? Rien de plus que des jouets. Personne n'imaginait un seul instant que ces engins privés de pot d'échappement puissent un jour s'imposer.

Extrait :
Sept ans plus tard, plus personne de rigole. Et encore moins le secteur pétrolier. Le dynamisme des chinois, qui pour lutter contre la pollution endémique de ses grandes villes misent gros sur l'électrique, commence à faire ployer la demande mondiale en pétrole, note Bloomberg .

Les chiffres ont de quoi faire pâlir l'or noir : en 2017, la Chine comptait 99 % des 385.000 bus électriques sillonnant les routes de la planète. 17 % de l'ensemble des bus du pays fonctionnent aujourd'hui sur batterie ; et toutes les cinq semaines, les villes chinoises accueillent 9.500 nouveaux véhicules zéro émissions, l'équivalent du nombre de bus circulant à Londres.

 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48

Bonsoir Yiyuan
Si tu veut frapper l'imagination ne prend pas en exemple ces insignifiants engins que son les scooters ! Frappe fort annihile ton contradicteur ...

JANVIER 2018


Shenzhen complète l’électrification totale de sa flotte de 16.359 bus !


Avec quelques mois d’avance sur le planning, la ville chinoise de Shenzhen (plus de 12 millions d’habitants) a annoncé ce 27 décembre l’achèvement de l’électrification complète de ses 16.359 bus. La plus importante flotte de bus au monde est à présent électrique à 100 %

Article : Siège du fabricant de voitures et autobus électriques BYD, Shenzhen dont la flotte de bus est plus importante que l’addition de celles des 5 plus grandes métropoles nord-américaines (New-York + Los Angeles + New Jersey Transit + Chicago + Toronto) a annoncé ce 27 décembre avoir terminé le remplacement de tous ses bus par des modèles électriques. Ceux-ci consomment 73 % d’énergie en moins que des bus diesel. Cette performance impressionnante permet à la municipalité d’économiser 340.000 tonnes de carburant par an et surtout d’éviter l’émission annuelle de 1,35 million de tonnes de CO2 .

En 2017 Shenzhen a consacré 3,3 milliards de yuans (soit 422 millions d’euros) à ce projet qui a débuté en 2009 lorsqu’elle a été choisie comme ville pilote pour le lancement d’un programme national de transition vers les véhicules à énergie propre. La recharge de tous ces bus se fait sur 8.000 bornes réparties dans 510 stations. Elle dure environ 2 heures.

A présent la municipalité vise l’électrification totale de tous ses taxis. Aujourd’hui 12.518 d’entre eux soit 62,5 % du total sont déjà électriques ! 1OO % a ce jour !

En Europe, le marché annuel du bus électrique est estimé à 3.500 unités … No comment !




En 2011, tout le monde s'est moqué du constructeur chinois BYD. Ses bus électriques ? Rien de plus que des jouets. Personne n'imaginait un seul instant que ces engins privés de pot d'échappement puissent un jour s'imposer.

Extrait :
Sept ans plus tard, plus personne de rigole. Et encore moins le secteur pétrolier. Le dynamisme des chinois, qui pour lutter contre la pollution endémique de ses grandes villes misent gros sur l'électrique, commence à faire ployer la demande mondiale en pétrole, note Bloomberg .

Les chiffres ont de quoi faire pâlir l'or noir : en 2017, la Chine comptait 99 % des 385.000 bus électriques sillonnant les routes de la planète. 17 % de l'ensemble des bus du pays fonctionnent aujourd'hui sur batterie ; et toutes les cinq semaines, les villes chinoises accueillent 9.500 nouveaux véhicules zéro émissions, l'équivalent du nombre de bus circulant à Londres.

tu as raison à 100% mais je reste courtois (au maximum de mes pauvres capacités) ;)
 
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 149
575
138
31
ben je ne vois qui est leader si ce n'est la Chine. Quand tu as 0.1/100 scooter électrique en France (et je suis super sympa) alors quand Chine tu en as 99/100, je me dis qu'ils ont "un peu d'avance".
Je parlais d'un point de vue technologique. Non pas en quantité.

Il est facile pour la Chine d'interdire les scooters thermique pour des scooters électrique. Après si tu continue de produire ton énergie électrique avec centrales aux charbons / gaz , et produire les batteries électriques en polluant plus qu'un moteur thermique sur sa durée de vie, le bilan final reste mauvais. Je t'invite a regarder où les fameuses batteries sont produites.

La Chine c'est beaucoup d'actions pour la "face" / "l'image" mais derrière le concret est souvent absent.

A Xuzhou, le contrôle environnemental est fait visuellement par visite dans les entreprises, ils voient de la poussière par terre, tu peux être sanctionné pour ça. Par contre tu rejette un max de CO2 /VOC ? Pas de problèmes, ils contrôlent pas. On sait que tu pollue énormément mais tu es un "fleuron chinois" ? Pas d'inspection, pas d'arrêt, alerte ou pas. Tu deviens "partenaire" stratégique pareil.

Les gens jugent la pollution au bleu du ciel.... sans regarder l'horizon, sinon c'est de la triche.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 900
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Après si tu continue de produire ton énergie électrique avec centrales aux charbons / gaz , et produire les batteries électriques en polluant plus qu'un moteur thermique sur sa durée de vie, le bilan final reste mauvais. Je t'invite a regarder où les fameuses batteries sont produites.
Bonjour Naxshe

C'est beaucoup plus difficile a mettre en application , l'Allemagne qui pourtant est a la pointe de l'ecologie ayant abandonne le nucleaire et ayant pour ambition de produire des batteries electriques pour vehicules ne peut pas se passer de ses centrales a charbon pour l'instant , si les energies propres augmentent de facons significatives il est necessaire de faire fonctionner les usines qui produisent batteries , eoliennes , panneaux solaires etc... avec des centrales nucleaires , centrales a charbon et centrales a gaz ! Apres faire fonctionner la planete uniquement avec des eoliennes et du photovoltaique et autres solutions envisagees dans l 'immediat meme si la technologie evolue c'est une pure utopie , niveau recyclage des composants en fin de vie un gros probleme ....

La Chine est actuellement en train de developper ses centrales nucleaires a grande echelle , mais pour le moment en complement de celles existantes a part les centrales a charbon et les installations hydroelectriques qui produisent l'essentiel de l'energie , il n'y a pas vraiment de solutions industrielles ...

Extrait : Alors qu'elle s'est engagée à sortir du charbon d'ici 2038, l'Allemagne vient d'autoriser la mise en service d'une nouvelle centrale qui devrait donc produire jusqu'en... 2060. Une décision qui illustre le dilemme auquel sont confrontés de nombreux pays, écartelés entre exigence de production et de rentabilité d'un côté, et de l'autre, respect de leurs engagements de l'Accord de Paris.



Le nucléaire chinois : vers un programme d’ampleur historique

Extrait :
S’il a connu un temps d’arrêt « post-Fukushima », il semble bien que le redémarrage du programme nucléaire chinois ne soit plus qu’une question de mois. Il sera d’une ampleur encore inégalée dans l’histoire du nucléaire mondial.

Avec 43 réacteurs en exploitation et une puissance installée de 45 GW, le nucléaire ne représentait fin 2018 qu’un peu plus de 2% des 1 900 GW de capacité installée et 4,5% de la production d’électricité en Chine.

En 2018, 9 nouveaux réacteurs nucléaires, dont les 4 AP 1000 et les 2 EPR, représentant au total 11,7 GW ont été mis en service en Chine. Huit autres réacteurs, encore en construction, doivent démarrer en 2020 et 2021. Aucun autre projet n’ayant été approuvé, il n’y aura par la suite plus de mise en service avant 2024 ou 2025.

Selon les prévisions du China Electric Council, la puissance installée du parc nucléaire chinois devrait atteindre 200 GW à l’horizon 2030. Cela conduirait à construire 100 à 140 GW de nouvelles capacités entre 2020 et 2030, soit une douzaine de réacteurs par an.

Une récente analyse du China’s Energy Research Institute (CERI) conclut par ailleurs que, pour atteindre les objectifs de la COP21, la Chine devra disposer de 554 GW de capacités nucléaires à l’horizon 2050 (ce qui implique la mise en service d’une quinzaine d’unités supplémentaires par an entre 2030 et 2050).

Même si ce rythme paraît très élevé, il est certain que, dès qu’elle aura retenu sa technologie et achevé la réorganisation du secteur, la Chine construira autant de réacteurs que son industrie et son opinion publique le lui permettront (la mise en service du premier Hualong à Fuqing en 2020 devrait donner le signal, l’opinion est généralement peu favorable au nucléaire mais, en Chine, elle s’efface toujours devant l’intérêt général). Le rythme de 6 à 8 unités par an, présenté aujourd’hui comme un objectif, pourrait rapidement être largement dépassé.

Le modèle Hualong, dès qu’il aura été mis en service, devrait se tailler la part du lion. La Chine s’organise pour relever ce défi. Comme dans d’autres secteurs, des fusions font émerger de très puissants acteurs. Ainsi CNNC avec CNEC (China Nuclear Engineering Cy) et CPI avec SNTPC (le constructeur des AP 1000) en attendant le tour de CGN…

La Chine prépare aussi l’avenir : un réacteur à haute température (HTR) de 211 MW devrait être mis en service cette année et, dans la logique du retraitement décidé par la Chine, un réacteur à neutrons rapides (RNR) de 600 MW est en construction depuis décembre 2017. Des petits réacteurs modulaires (SMR) sont également en développement.



Par Hervé Machenaud

Directeur de la Branche Asie-Pacifique d'EDF de 2002 à 2016
Membre de l’Académie des technologies


 
Dernière édition:
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 922
2 153
178
Xuijiahui Shanghai
Je parlais d'un point de vue technologique. Non pas en quantité.

Il est facile pour la Chine d'interdire les scooters thermique pour des scooters électrique. Après si tu continue de produire ton énergie électrique avec centrales aux charbons / gaz , et produire les batteries électriques en polluant plus qu'un moteur thermique sur sa durée de vie, le bilan final reste mauvais. Je t'invite a regarder où les fameuses batteries sont produites.

La Chine c'est beaucoup d'actions pour la "face" / "l'image" mais derrière le concret est souvent absent.

A Xuzhou, le contrôle environnemental est fait visuellement par visite dans les entreprises, ils voient de la poussière par terre, tu peux être sanctionné pour ça. Par contre tu rejette un max de CO2 /VOC ? Pas de problèmes, ils contrôlent pas. On sait que tu pollue énormément mais tu es un "fleuron chinois" ? Pas d'inspection, pas d'arrêt, alerte ou pas. Tu deviens "partenaire" stratégique pareil.

Les gens jugent la pollution au bleu du ciel.... sans regarder l'horizon, sinon c'est de la triche.
Chhhhhhuuttt

Lafoy t’as mis en PLS avec ses gros bus.
T’as tort. On s’en fout du bilan carbone, il faut juste des gros bus électrique.

Que les pouilleux dans les terres crèvent d’un cancer du aux charbons, c’est pas grave, ils n’habitent pas en ville, contrairement aux bus.