1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Bruno Bézard quitte la direction du Trésor pour un fonds d’investissement franco-chinois

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 23 Mai 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    LE MONDE du 23 mai 2016

    Du service de l’Etat à celui des investisseurs et des entreprises. Le directeur du Trésor, Bruno Bézard, 53 ans, a décidé de prendre un virage à 180 degrés en rejoignant le fonds d’investissement Cathay Capital. Après avoir fait un parcours sans faute au sein de la haute fonction publique, il démissionne de l’un des postes les plus prestigieux de la République pour embrasser une carrière aux confins de la finance et de l’entrepreneuriat. Son successeur sera nommé « dans le cadre de la nouvelle procédure mise en place pour la sélection des directeurs d’administration centrale », a indiqué le ministère de l’économie et des finances dans un communiqué, lundi 23 mai.

    Cathay Capital est un fonds franco chinois qui investit dans des entreprises non cotées de taille intermédiaire. A sa tête, Mingpo Cai, un entrepreneur chinois de 47 ans, installé depuis trois ans à New York. Parti de zéro il y a 9 ans, il gère aujourd’hui 1,3 milliard d’euros au travers de plusieurs fonds investis en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Les deux hommes s’étaient rencontrés en 2011 à Pékin, alors que M. Bézard était ministre conseiller pour les affaires économiques en Chine. Présentés par un ami commun, l’investisseur et le haut fonctionnaire se sont plu immédiatement, même si l’idée de travailler ensemble ne s’est concrétisée que très récemment.

    http://pan.baidu.com/s/1jINcMEy
     
    • Informatif Informatif x 1
  2. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
  3. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Quand Sapin défend (laborieusement) le pantoufle

    http://www.lepoint.fr/editos-du-poi...nt-le-pantouflage-02-06-2016-2043801_2134.php

    C'est une performance ! Lors des questions au gouvernement, dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, mercredi 1er juin, Jacques Myard, député LR positionné très à droite, se fait applaudir par une partie de la gauche. Il interroge Michel Sapin sur le départ précipité du directeur du Trésor, Bruno Bézard, resté à peine deux ans à ce poste prestigieux, une incongruité dans la haute fonction publique.

    Jamais effrayé par l'outrance, Jacques Myard n'a même pas à forcer son talent tant ce pantouflage est, en soi, stupéfiant. Bercy a annoncé mercredi 25 mai la nouvelle par un communiqué des plus laconiques :« Bruno Bézard, Directeur général du Trésor, a informé Michel Sapin et Emmanuel Macron de sa volonté de cesser ses fonctions au 20 juin prochain, pour engager un projet entrepreneurial. » Qu'en termes choisis ces choses-là sont dites ! Un « projet entrepreneurial » ? Quel bel habillage ! Cet inspecteur des Finances de 53 ans ne crée pas du tout son entreprise, non, il rejoint le fonds d'investissement Cathay Capital, à direction et à capitaux chinois.

    « L'homme le plus informé de France »

    Jacques Myard fait remarquer que le directeur du Trésor n'est pas un fonctionnaire ordinaire, mais « l'homme le plus informé de France en matière de stratégie économique et financière ». Il s'étonne que Bruno Bézard « puisse ainsi franchir le Rubicon du mélange des genres pour passer du côté d'un fonds dirigé par un étranger dont l'objectif est d'investir en France, mais surtout d'investir en toute connaissance de cause, c'est-à-dire de faire des bons coups ». Et surtout, le député demande au ministre si l'intéressé est passé devant la commission de déontologie de la fonction publique.

    Michel Sapin sort alors sa plus belle langue de bois pour « remercier un haut fonctionnaire qui a passé trente ans de sa vie au service de l'État… » Mais il a bien du mal, tant les interruptions fusent : « Il aime l'argent », dit un député. « Et les îles Caïman », s'exclame un autre… Le ministre des Finances rétorque : « Êtes-vous pour ou contre les entreprises ? » C'est ce qui s'appelle être à court d'arguments.
     
    • Informatif Informatif x 1

Partager cette page