[Brexit] Vos pronostics

Quel sera le résultat du Brexit ?


  • Nombre total d'électeurs
    31
  • Sondage fermé .
Yiyuan

Yiyuan

Dieu créateur
16 Avr 2015
4 510
2 160
158
48
Une couverture sociale coûtera plus chère aux classes moyennes aux US qu'en France contrairement à ce que tu as l'air de croire. Et le principe d'une assurance est que tu la prends avant d'avoir des soucis car les assurance ne couvrent que les risques, pas les certitudes. Si tu attends d'avoir une maladie pour t'assurer, cette maladie et les complications qu'elle entraîne ne seront pas prises en charge par ton assurance par la suite.
faisons simple: regarde combien as-tu cotisé chaque année et combien as-tu été remboursé. Fais le différentiel et vois ce qui te convient le mieux.

Au pire tu choppes un cancer (je ne te souhaite pas) tu rentres en France et tu seras soigné gratuitement (cotisant ou pas), il y en a pas mal qui font ça (je ne vais citer les principaux pays concernés, ce n'est pas le sujet ;)).
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu créateur
16 Avr 2015
4 510
2 160
158
48
je rajoute qu'en France, de plus en plus de gens arrêtent les mutuelles. Une fois ce différentiel fait tu comprends que tu as plus intérêt à gérer toi-même que de laisser ça à des fonds spéculatifs qui n'ont rien à foutre de ta gueule.
Mais on est libre de choisir, je ne force personne.
 
xulops

xulops

Archange
02 Sept 2014
467
306
93
46
On s'éloigne un peu du brexit, mais les systèmes de santé de chaque pays a ses avantages et inconvénients.

La dernière fois que je suis rentré en France, j'ai passé un scanner. Je me suis présenté au rendez-vous, on m'a demandé ma mutuelle, et comme je revenais de Suède j'ai dit d'un air un peu contrit : "je n'ai pas de mutuelle". La dame m'a répondu du tac au tac : " vous avez raison, c'est des voleurs". J'ai du mettre 17 euros de ma poche, à comparer avec les cotisations mensuelles... En regardant attentivement les quotas de remboursement des mutuelles, effectivement il y a de quoi se poser des questions sur l'utilité d'une mutuelle (sauf cas de familles nombreuses avec les frais dentaires et optiques).

Le système français a au moins l'avantage suivant : tu ne te poses pas la question de l'utilité d'un test (sanguin, radio... ). En Chine, tu peux te demander si le test est réellement utile ou si c'est un truc pour augmenter la facture de l'hôpital.
Même chose pour les 打针. Tu ne te sens pas bien, un peu faible, un peu fiévreux, hop on te fait une perfusion. Bizarre, on ne fait jamais ça en France (sauf cas grave), je doute de l'utilité du truc, sauf pour l'effet placebo que ça peut avoir sur les chinois, et une éventuelle réhydratation. Je n'ai jamais eu à en faire, mais j'ai accompagné des amis et chaque fois que j'ai demandé ce qu'il y avait dedans, on m'a répondu "un médicament", sans jamais vouloir me dire lequel. Business is business.
 
  • Like
Reactions: adew
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Un Brexit sans accord est le scénario central pour Paris

brexit-le-scenario-du-no-deal-devient-central-estime-paris.jpg

La position de l'Union européenne sur le Brexit ne changera pas, quelle que soit la position américaine, a prévenu mercredi une source à l'Elysée après les déclarations de Boris Johnson sur le "backstop" qui rendent, selon Paris, plus que probable le scénario d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord.

Extrait :
Dialogue de sourds entre l'Union européenne et le Royaume-Uni. Alors que Boris Johnson a rappelé à Angela Merkel ce mercredi que la Grande-Bretagne « ne peut accepter » l'accord actuel avec l'Union européenne, la position de l'UE sur le Brexit ne changera pas, quelle que soit la position américaine, a prévenu mercredi une source à l'Elysée, à la veille d'une rencontre à Paris entre Boris Johnson et Emmanuel Macron.

"Backstop"

Pour l'Elysée, les déclarations de Boris Johnson sur le "backstop" (clause permettant d'éviter le retour à une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du Nord) rendent, plus que probable le scénario d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord. Au vu des propos du successeur de Theresa May au 10 Downing Street, "le scénario aujourd'hui qui devient central est celui du no-deal (Brexit sans accord)", estime-t-on à l'Elysée. Pour Paris, "le backstop est une police d'assurance" et "un élément indispensable d'un accord" car il s'agit d'"assurer la paix et la stabilité en Irlande, et l'intégrité du marché européen".

"Si le Royaume-Uni souverainement considère qu'avoir un 'backstop' est absolument exclu, c'est son droit mais dans ce cas-là, ça limite les possibilités d'avoir un accord", ajoute-t-on.
Dans une lettre adressée lundi à Donald Tusk, président du Conseil européen, le Premier ministre britannique a réaffirmé son opposition à l'accord négocié par le gouvernement de Theresa May avec Bruxelles et notamment à la disposition controversée sur l'Irlande. Boris Johnson qualifie le "backstop" d'"antidémocratique" et l'accuse d'empêcher son pays de mener une politique commerciale indépendante des règles de l'UE .

"N'ayez aucun doute que les lignes française et allemande - et ailleurs - sont les mêmes. Il n'y a pas l'épaisseur d'un papier de cigarette entre nous." "La position de l'Union européenne ne changera pas quelle que soit la position américaine", a-t-elle insisté, quelques heures après l'aide offerte par Donald Trump à Londres et les critiques du président américain contre les Européens.

Suite de l'article >>>


« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » (Bossuet)
 
Dernière édition:
  • Like
Reactions: Alplob
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Macron et Johnson entretiennent l'espoir d'un accord sur le Brexit

un-nouvel-accord-sur-le-brexit-impossible-a-trouver-en-un-mois-dit-macron.jpg


Lors de leur rencontre à l'Élysée cet après-midi, Boris Johnson et Emmanuel Macron ont chacun montré quelques signes de bonne volonté en entretenant l'espoir de trouver un accord sur le Brexit d'ici au 31 octobre, date à laquelle le Royaume-Uni quittera l'Union européenne comme s'y est engagé le Premier ministre britannique lors de son arrivée au pouvoir il y a un mois.

Article : Après des semaines de dialogue de sourds entre les membres de l'Union européenne et le Royaume-Uni, Boris Johnson et Emmanuel Macron ont chacun montré quelques signes de bonne volonté en entretenant l'espoir de trouver encore un accord sur le Brexit d'ici au 31 octobre, date à laquelle le Royaume-Uni quittera l'Union européenne, comme s'y est engagé le Premier ministre britannique lors de son arrivée au pouvoir il y a un mois.

La livre sterling en hausse

Ce jeudi, à l'issue d'une rencontre à l'Élysée, le ton employé par les deux hommes sur le Brexit était plus conciliant. Sortant de la fermeté affichée ces dernières semaines, Boris Johnson et Emmanuel Macron ont tous deux a affirmé leur volonté de trouver un accord en jugeant possible de s'entendre sur l'épineuse question de la frontière irlandaise. Un regain d'optimisme qui a fait bondir jeudi la livre sterling face à l'euro et au dollar, gagnant même temporairement plus de 1% face aux deux devises.
« Je veux un accord. Je pense que nous pouvons avoir un accord et un bon accord » en vue d'un Brexit le 31 octobre, a indiqué le Premier ministre britannique.
Plus prudent, Emmanuel Macron s'est déclaré "confiant" qu'une solution puisse être trouvée "dans les 30 prochains jours" entre Londres et l'UE, comme l'avait déclaré la veille Angela Merkel.

Pour autant, le chef de l'État français a été très clair :
« Nous n'allons pas trouver un nouvel accord de retrait qui soit loin des bases déjà trouvées. »
« Je suis, comme la chancelière Merkel, confiant sur le fait que l'intelligence collective, notre volonté de construire, doit nous permettre de trouver quelque chose d'intelligent dans les 30 jours s'il y a une bonne volonté de part et d'autre, et c'est ce que je veux croire », a ajouté le chef de l'État estimant que « l'avenir du Royaume-Uni ne peut se trouver qu'en Europe ».

Un calendrier néanmoins corrigé par Angela Merkel, qui a estimé qu'un accord sur le Brexit était possible jusqu'au 31 octobre, et pas seulement « dans les 30 jours ».
« J'ai dit (à Boris Johnson Premier ministre britannique) que ce que vous voulez faire en deux ou trois ans, vous pouvez le faire en 30 jours, ou encore (...) d'ici le 31 octobre, a déclaré Angela Merkel en visite à La Haye. Parler de 30 jours était «symbolique». « Pour montrer que les Britanniques peuvent, s'ils le souhaitent, parvenir à un accord en peu de temps », a-t-elle précisé.

Le "Backstop" est un élément clé, rappelle Macron

Le principal défi est de trouver une solution au principal point d'achoppement: le mécanisme dit de « filet de sécurité », ou « backstop »., prévu dans l'accord conclu entre Londres et l'UE en novembre 2018 mais rejeté ensuite à plusieurs reprises par le Parlement britannique. Cette clause controversée, sorte de « police d'assurance » pour l'UE, vise à éviter le retour d'une frontière entre l'Irlande du Nord -qui fait partie du Royaume-Uni- et la République d'Irlande au sud.

Sur cette question, « un travail doit pouvoir se faire » d'ici à « 30 jours », a déclaré Emmanuel Macron, en insistant à nouveau sur le fait qu'il doit l'être « dans le cadre de ce qui a été négocié » au cours des deux dernières années. Mais dans le même temps été très clair : le « backstop » est un « élément-clé » qui apporte des « garanties indispensables à la préservation de la stabilité en Irlande à l'intégrité du marché unique », deux lignes jaunes infranchissables pour lui. Bref, pas question pour Paris de le remettre en cause.

Johnson évoque des solutions techniques pour le backstop

« Nous avons suffisamment de temps pour trouver une solution pour la frontière », a déclaré Boris Johnson, en assurant que « des solutions techniques sont aisément disponibles », sans toutefois les dévoiler.

Difficile d'imaginer un terrain d'entente sur ce point. Pour Boris Johnson, le « backstop » est « antidémocratique » et empêchera son pays de mener une politique commerciale indépendante des règles de l'UE.

Enfin, la question du paiement par Londres des engagements financiers pris dans le cadre du budget pluriannuel en cours (2014-2020) fait également partie des points à régler. La facture s'élève à 39 milliards de livres (44 milliards d'euros).




Bonne et agreable journee a toutes et a tous
 
Dernière édition:
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
3 833
1 838
173
Xuijiahui Shanghai
Pour info, l’une des idées de BJ est de demander tout simplement à l’Irelande de quitter la zone Schengen...
En effet, en théorie cela résoudra le problème. Mais bon, j’attends de voir venir pour cette proposition.
 
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Pour info, l’une des idées de BJ est de demander tout simplement à l’Irelande de quitter la zone Schengen...
En effet, en théorie cela résoudra le problème. Mais bon, j’attends de voir venir pour cette proposition.
Bonjour Breizh
Un fait est certain sans trop s'avancer , est que la position de CE qui etait 3 jours avant la visite de Monsieur Johnson aupres de Madame Merkel et du President Macron etait un Non categorique " on ne veut meme pas soulever la question " " circulez il n'y a rien a voir " , et subitement " on va voir ce qui est possible ou envisageable " changement de cap a 180 degres ... :hum:

Je ne sais pas si les pressions et les dernieres menaces proferees entre - temps par les Etats Unis sont efficaces , ou si nos dirigeants europeens ont pris conscience de la situation pour leurs economies respectives en cas de Hard Brexit sans accord , ou bien les deux , mais les fait sont la !

Attendons la suite

....
 
Dernière édition:
znort

znort

Dieu Supérieur
13 Avr 2012
914
689
133
Kunshan
Ou plutôt, peut être que Macron s'exécute devant les dernières déclarations d'Angela Merkel sur le sujet tout simplement.....
 
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Ou plutôt, peut être que Macron s'exécute devant les dernières déclarations d'Angela Merkel sur le sujet tout simplement.....
Bonjour Znort

C'est a envisager egalement elle meme sous pression des Etats Unis , qui veulent taxer ses autos a 25% et vu que l'Allemagne est au bord du gouffre economique , si on rajoute en plus un Hard Brexit pas besoin de faire un dessin !

Dans tout les cas Monsieur Johnson mene bien sa barque , c'est loin d'etre l'idiot du village annonce ! Ira t-il au bout de son ambition ?

L'avenir nous le dira !
 
znort

znort

Dieu Supérieur
13 Avr 2012
914
689
133
Kunshan
Bonjour Znort

C'est a envisager egalement elle meme sous pression des Etats Unis , qui veulent taxer ses autos a 25% et vu que l'Allemagne est au bord du gouffre economique , si on rajoute en plus un Hard Brexit pas besoin de faire un dessin !

Dans tout les cas Monsieur Johnson mene bien sa barque , c'est loin d'etre l'idiot du village annonce ! Ira t-il au bout de son ambition ?

L'avenir nous le dira !
Boris Johnson nous a fait une Trumpy, je menace puis je discute.....
 
  • Like
Reactions: ChrisHK
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
3 833
1 838
173
Xuijiahui Shanghai
Si Boris reste suffisamment longtemps, ce qui n’est pas gagné non plus.
Bonjour Breizh
Un fait est certain sans trop s'avancer , est que la position de CE qui etait 3 jours avant la visite de Monsieur Johnson aupres de Madame Merkel et du President Macron etait un Non categorique " on ne veut meme pas soulever la question " " circulez il n'y a rien a voir " , et subitement " on va voir ce qui est possible ou envisageable " changement de cap a 180 degres ... :hum:

Je ne sais pas si les pressions et les dernieres menaces proferees entre - temps par les Etats Unis sont efficaces , ou si nos dirigeants europeens ont pris conscience de la situation pour leurs economies respectives en cas de Hard Brexit sans accord , ou bien les deux , mais les fait sont la !

Attendons la suite

....
Boris disait en arrivant qu’il voulait un hard Brexit.
Maintenant il veut discuter.

L’Europe fait pareil.

Et le but de l’Europe n’est pas de virer l’UK...
Si il y a un accord qui va bien pour les 2, l’Europe signera.
 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Admin
15 Oct 2006
7 006
2 395
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Si Boris reste suffisamment longtemps, ce qui n’est pas gagné non plus.

Boris disait en arrivant qu’il voulait un hard Brexit.
Maintenant il veut discuter.

L’Europe fait pareil.

Et le but de l’Europe n’est pas de virer l’UK...
Si il y a un accord qui va bien pour les 2, l’Europe signera.
Oui et ne pas perdre de vue que Boris cherche à pouvoir reprocher à l'UE la dureté de l'après Brexit pour organiser des élections par la suite et récupérer les votes des ukeepers.
 
avalouer

avalouer

Archange
02 Jan 2013
369
269
98
Breizh France
Pour info, l’une des idées de BJ est de demander tout simplement à l’Irelande de quitter la zone Schengen...
En effet, en théorie cela résoudra le problème. Mais bon, j’attends de voir venir pour cette proposition.
Bin non ça marche pas !! Quitter schengen c'est juste pour les personnes pas les bien et le marché unique non ? Le pb ce n'est pas que les irlandais puissent se balader mais surtout éviter les traffics entre GB et marché unique et perdre les taxes afférentes.
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
3 833
1 838
173
Xuijiahui Shanghai
Bin non ça marche pas !! Quitter schengen c'est juste pour les personnes pas les bien et le marché unique non ? Le pb ce n'est pas que les irlandais puissent se balader mais surtout éviter les traffics entre GB et marché unique et perdre les taxes afférentes.
Les anglais veulent le marché libre, mais c’est lié avec la libre circulation des personnes. Si ils ne veulent pas la libre circulation des personnes, alors le trade deal sera moins avantageux, par définition.
Sinon il n’y a aucun intérêt à Schengen.
UK veut picorer juste ce qui l’arrange...

Si tu veux une image, c’est comme si un français veut l’assurance chômage et santé, des écoles gratuites, des transports en commun de qualité et pas cher, mais pas payé de TVA, ni de taxe d’habita, ni d’IR, etc.
Ca marche pas, si pas l’un, t’as pas l’autre
 
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 178
1 298
168
Xujiahui
Les anglais veulent le marché libre, mais c’est lié avec la libre circulation des personnes. Si ils ne veulent pas la libre circulation des personnes, alors le trade deal sera moins avantageux, par définition.
Sinon il n’y a aucun intérêt à Schengen.
UK veut picorer juste ce qui l’arrange...

Si tu veux une image, c’est comme si un français veut l’assurance chômage et santé, des écoles gratuites, des transports en commun de qualité et pas cher, mais pas payé de TVA, ni de taxe d’habita, ni d’IR, etc.
Ca marche pas, si pas l’un, t’as pas l’autre
Je ne crois pas que la Grande Bretagne veuille avoir accès au marché unique, juste la libre circulation des personnes pour éviter de remettre des frontières physiques entre l'Irlande du Sud et du Nord, et ainsi etre dans l'esprit des accords de paix de 1998. Ça me parait largement faisable, brexit dur ou pas, il faut juste ne pas mettre de douanier.. Après on verra où ils seront les douaniers qui feront ces contrôles, si ils seront du côté de l'Irlande du sud et pas du nord (ou inversement), on saura qui a mis de la bonne volonté sur ce sujet, et qui n'en a pas mis.
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
3 833
1 838
173
Xuijiahui Shanghai
Je ne crois pas que la Grande Bretagne veuille avoir accès au marché unique, juste la libre circulation des personnes pour éviter de remettre des frontières physiques entre l'Irlande du Sud et du Nord, et ainsi etre dans l'esprit des accords de paix de 1998. Ça me parait largement faisable, brexit dur ou pas, il faut juste ne pas mettre de douanier.. Après on verra où ils seront les douaniers qui feront ces contrôles, si ils seront du côté de l'Irlande du sud et pas du nord (ou inversement), on saura qui a mis de la bonne volonté sur ce sujet, et qui n'en a pas mis.
Il ne faut pas mettre de douanier, mais on va juste voir si on les met au nord ou au sud...
On les mets ou pas?

L’UE est de bonne volonté, elle proposait de mettre les douaniers dans les ports nord irlandais, comme ça libre circulation en Irlande. Bizarrement l’UK trouvait ça bizarre de mettre une frontière la...
 
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 178
1 298
168
Xujiahui
Il ne faut pas mettre de douanier, mais on va juste voir si on les met au nord ou au sud...
On les mets ou pas?

L’UE est de bonne volonté, elle proposait de mettre les douaniers dans les ports nord irlandais, comme ça libre circulation en Irlande. Bizarrement l’UK trouvait ça bizarre de mettre une frontière la...
Ça me parait pas impensable que les britanniques laissent passer les irlandais du sud sans aucun contrôle même en cas de brexit sans accord.

L'inverse en Irlande du Sud en cas de Brexit dur me parait plus difficile à imaginer puisque l'UE a tout intérêt à faire pourrir la situation pour récupérer les 30milliards d'euros de "facture du Brexit".
 
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Admin
15 Oct 2006
7 006
2 395
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Ça me parait pas impensable que les britanniques laissent passer les irlandais du sud sans aucun contrôle même en cas de brexit sans accord.

L'inverse en Irlande du Sud en cas de Brexit dur me parait plus difficile à imaginer puisque l'UE a tout intérêt à faire pourrir la situation pour récupérer les 30milliards d'euros de "facture du Brexit".
La vie est faite de choix. Si les anglais choisissent un Brexit dur, ca veut bien dire pas de libre circulation des personnes.
Je te signales du reste que la libre circulation est une des raisons qui leur a fait demander un Brexit car ils ne supportaient pas que des gens de pays pauvres en Europe viennent bosser chez eux.
 
mahu 马虎

mahu 马虎

Comique en carton
10 Avr 2010
8 632
6 359
188
wesh ma couille
C'est pourtant pas très difficile à comprendre...
Il s'est juste écoulé plus de 45 ans et les chaines de production de nos jours sont à flux tendus avec des pièces/matières premières ou produits finis quand la production n'est pas locale qui viennent d'un peu partout.

Donc s'il n'y a pas d'accord de sortie et qu'on part sur un hard brexit avec contrôles très renforcés aux frontières dès octobre vs aucun aujourd'hui vu que peu de choses ont été préparées en ce sens, il va y avoir des désorganisation importantes des chaines d'approvisionnement. Ca peut dans certains cas être contourné en lançant dès maintenant des procédure de stockage mais encore faut il que les denrées en questions :
- puissent être produites, livrées et stockées dans les volumes souhaités avant octobre
- que la réorganisation des chaines de production ou d'approvisionnement puisse se faire dans des délais raisonnables

Donc oui il est vraisemblable qu'il y ait des pénuries sur certains produits, médicaments ou autre et que les chaines d'approvisionnement soient perturbées plusieurs semaines/mois.
Y a déjà pénurie de médocs en France
L’europe Qui Protège
mdr
 
  • Like
Reactions: Alplob