1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Banque d'investissement lancée par Pékin : l'Europe tourne le dos à Washington

Discussion dans 'Informations Chine' créé par AncienMembre, 18 Mars 2015.

  1. AncienMembre

    AncienMembre Dieu Supérieur

    Inscrit:
    2 Janvier 2011
    Messages:
    1 180
    Ratings:
    +741 / -14

    • Quatre pays européens, dont la France, ont décidé de soutenir la future banque d'investissement régionale lancée par la Chine. Ce projet, qui pourrait faire de l'ombre à la Banque mondiale, déplait fortement à Washington.
    Chine qui rit, États-Unis qui pleurent. Washington vient de subir une série de camouflets diplomatiquesqui ont dû faire plaisir à Pékin. La Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et l’Italie sont décidées à rejoindre le club des pays fondateurs de la future Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB). Dans le contexte de concurrence économique en Asie, ce projet porté depuis 2014 par la Chine est vu d’un mauvais œil par Washington.

    Londres avait entamé ce bal des ralliements,
    en fin de semaine dernière. Dès lundi, Washington avait critiqué la décision britannique de soutenir le projet chinois d’AIIB. Mardi 17 mars, Paris, Berlin et Rome décidaient à leur tour d'entrer dans la danse démontrant, par là-même, que sur ce dossier, la voix américaine était peu convaincante.

    La suite : http://www.france24.com/fr/20150317...83236433&_suid=142667658597207672771448269486
     
    • J'aime J'aime x 2
  2. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    L'Australie sur le point de rejoindre la banque chinoise d'investissement

    abbott-jinping.jpg

    Canberra veut toutefois s'assurer que la gouvernance de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII, ou AIIB en anglais) est multilatérale et transparente avant de s'y associer.


    Extrait : Après Londres, Paris, Berlin ou encore Rome, Canberra a manifesté son vif intérêt auprès de Pékin, pour rejoindre l'AIIB, la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures. L'Australie a toutefois posé des conditions.

    "Nous parlons aux Chinois pour nous assurer qu'il s'agit bien d'une institution multilatérale dirigée par un conseil d'administration, que ses procédures seront transparentes, qu'elle rendra des comptes et qu'elle ne sera pas contrôlée par une seule entité [...] Si ces exigences étaient satisfaites nous serions évidemment prêts à rejoindre l'AIIB", a déclaré le Premier ministre Tony Abbott devant le Parlement à Canberra.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
    • J'aime J'aime x 1
  3. Blaze

    Blaze Membre Gold

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    Messages:
    224
    Localité:
    Pudong
    Ratings:
    +183 / -2
    D'un coté, les pays développés donnent crédibilité au projet ce qui est une bonne chose pour la Chine, mais d'un autre coté ils veilleront à ce que toutes les procédures soient transparentes et conforment aux règles internationales c'est à dire, pas de "petites magouilles à la chinoise" ce qui est une bonne chose pour le monde. Vu le nombre de pays occidentaux maintenant dans le projet, le pouvoir de chacun y compris de la Chine est de plus en plus dilué...
    On verra bien comment ce mélange des genres se terminera...
     
  4. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    Je te prête de l'argent et les chinois ouvriers sont collés avec les billets, donc indissociable....
     
  5. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    Banque d'investissement asiatique (AAIB) : la Russie veut être de la partie

    le-kremlin-tente-de-dissiper-des-rumeurs-sur-la-sante-de-poutine.jpg

    La Russie intensifie actuellement ses efforts diplomatiques pour se rapprocher de la Chine, notamment à cause d'un embargo économique imposé par les puissances occidentales en raison du rôle de Moscou dans le conflit ukrainien.

    Extrait : Au tour de la Russie de faire part de son intérêt pour la banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB) promue par Pékin. Alors que le ministère chinois des Finances vient d'annoncer que le Royaume-Uni et la Suisse rejoignaient l'AAIB, le vice-Premier ministre russe, Igor Chouvalov, cité par l'agence de presse russe RIA Novosti, a déclaré samedi au forum international de Boao, dans l'île méridionale de Hainan:

    "J'aimerais vous informer que le président Vladimir Poutine a décidé que la Russie va participer au capital de la banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB)"


    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
  6. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    En froid avec la Chine, Taïwan veut quand même rejoindre l'AIIB

    washington-met-en-garde-pekin-sur-la-depreciation-du-yuan.png
    L'île n'est pas considérée comme indépendante par Pékin. Elle a toutefois officiellement demandé à faire partie de la banque d'investissement chinoise pour les infrastructures (BAII, ou AIIB en anglais).

    Extrait : Dans un communiqué, lundi 30 mars, un porte-parole de la présidence taïwanaise a déclaré la volonté de Taïwan de rejoindre l'AIIB, qui "pourrait aider le pays à mieux s'intégrer économiquement dans la région".

    Mais cette candidature pour adhérer à la banque d'investissement chinoise dans les infrastructures risque de poser problème. On ignore pour le moment comment Pékin, qui considère l'île-refuge des nationalistes chinois en 1949 comme une province sécessionniste, et n'entretient pas de lien diplomatique avec Taïpeh, recevra cette invitation.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE

    PS: Constatant leur isolement, les Etats-Unis ont toutefois commencé à infléchir leur position en ouvrant la porte à une coopération avec la banque chinoise. (Crédits : Reuters) :siffle:
     
  7. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    L'île n'est pas considérée comme indépendante par Pékin;
    alors comment se fait -il que quand un Tawanais(e) se marie avec un(e) Chinois(e) faut-il qu'il se marie au service des étrangers????
     
  8. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    L'Iran rejoint l'AIIB en tant que membre fondateur, après l'accord sur le nucléaire

    l-iran-accepte-comme-membre-fondateur-de-l-aiib.jpg
    La demande de Téhéran a été soutenue vendredi 3 avril par les membres fondateurs existants, dont la Grande-Bretagne, la France, l'Inde et l'Italie. Cette adhésion fait suite à la signature d'un accord-cadre conclu sur le programme nucléaire iranien.

    Extrait : L'Iran a été accepté comme membre fondateur de la nouvelle Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB) lancée par la Chine, a rapporté mardi 7 avril l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

    La demande de Téhéran a été soutenue vendredi 3 avril par les membres fondateurs existants, dont la Grande-Bretagne, la France, l'Inde et l'Italie, a déclaré le ministre chinois des Finances dans un communiqué publié sur son site internet. La demande des Émirats arabes unis a également été approuvée. L'objectif de l'AIIB est de financer des projets d'infrastructures dans la région asiatique.

    Suite de l'article >>>
    Source : LA TRIBUNE
     
  9. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    L'AIIB respectera les normes internationales

    taiwan-ne-sera-pas-un-membre-fondateur-de-l-aiib.jpg
    Le ministre des Affaires étrangères chinois a tenté d'apaiser samedi les inquiétudes américaines sur une éventuelle non conformité aux normes internationales de la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB), alors qu'il rencontrait son homologue américain John Kerry.

    Extrait :
    Voila de quoi rassurer Washington. Le ministre des Affaires étrangères chinois a tenté d'apaiser samedi les inquiétudes américaines sur une éventuelle non conformité aux normes internationales de la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB), alors qu'il rencontrait son homologue américain John Kerry.

    Les Etats-Unis ont exprimé leurs réserves vis-à-vis de cette nouvelle institution, notamment sur la façon dont elle serait gérée, alors que de nombreux pays, alliés traditionnels des Américains se sont ralliés à ce projet.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
    • J'aime J'aime x 1
    #9 lafoy-china, 16 Mai 2015
    Dernière édition: 16 Mai 2015
  10. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    La BAII va "doper les investissements" en Asie

    La Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (BAII) "va doper" les financements dans la région, tout en contribuant à "rendre plus juste" la gouvernance économique mondiale, a assuré samedi le président chinois, promettant "un robuste soutien" de Pékin à cette structure dont il a pris l'initiative.

    "La BAII va doper efficacement les investissements pour développer des infrastructures en Asie, et contribuera à orienter des ressources, en particulier des capitaux privés, dans ces projets", a déclaré M. Xi lors de la fastueuse cérémonie de lancement à Pékin de cette nouvelle banque de développement.

    La BAII, dont les statuts fondateurs ont été signés en juin, vise à financer des projets d'infrastructures en Asie, où les investissements font cruellement défaut. Sur ses 57 membres, une vingtaine sont des pays occidentaux, notamment la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

    Bien que Pékin s'en défende, la BAII constitue de facto un contrepoids au contrôle exercé par les Etats-Unis sur la Banque mondiale et par le Japon sur la Banque asiatique de développement (BAD), même si toutes ces organisations affichent aujourd'hui leur volonté de coopérer.

    Washington et Tokyo ont refusé de s'associer à la BAII, s'inquiétant de possibles critères de gouvernance au rabais, certains évoquant de surcroît le risque que Pékin utilise cette structure pour favoriser ses entreprises et servir ses propres intérêts géopolitiques. La Chine appuiera la BAII pour "doper les investissements"La Chine cherche déjà activement à renforcer son influence diplomatique à travers l'Asie, et jusqu'en Europe, à coups d'investissements massifs dans le cadre de ce qu'elle appelle "de nouvelles routes de la Soie".

    "La BAII appartient à ses membres", a cependant insisté Xi Jinping samedi, vantant les efforts des Etats pour "s'assurer qu'elle devienne une institution dotée de critères élevés à tous égards, dans sa structure, ses opérations, sa politique d'attribution de marchés".

    La BAII accordera entre 10 et 15 milliards de dollars de prêts par an durant ses premières années d'existence, avait annoncé en décembre son président élu Jin Liqun, un Chinois ayant travaillé auparavant pour la BAD et la Banque mondiale. Il avait estimé qu'une fois composé son conseil d'administration, la BAII pourrait approuver "une première salve de projets au deuxième trimestre 2016".

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/20...baii-va-doper-les-investissements-en-asie.php
     
  11. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    La banque mondiale et sa "rivale" asiatique vont financer des projets communs

    AIIB.png

    Ces projets, qui seront supervisés par la Banque mondiale, représentent une "large part" des quelque 1,2 milliard de dollars de crédits que la banque chinoise d'investissement dans les infrastructures (BAII) prévoit d'accorder cette année.

    Extrait : On les pensait rivales. La Banque mondiale (BM) et la nouvelle banque chinoise d'investissement dans les infrastructures (BAII ou AIIB en anglais) ont noué un partenariat pour financer des projets communs, ont-elles annoncé dans un communiqué commun, mercredi. Les deux institutions réfléchissent à unir leurs forces dans "une dizaine" de projets d'infrastructures (transport, eau, énergie) en Asie cette année, est-il indiqué.
    Ces projets communs, qui seront supervisés par la Banque mondiale, représentent une "large part" des quelque 1,2 milliard de dollars de crédits que la banque chinoise prévoit d'accorder cette année, a indiqué le communiqué.

    "C'est une étape importante pour travailler avec un nouveau partenaire pour répondre aux immenses besoins d'infrastructures dans le monde", a estimé le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim, cité dans le communiqué.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
  12. Xiao Hai

    Xiao Hai Dieu créateur

    Inscrit:
    6 Octobre 2009
    Messages:
    1 037
    Ratings:
    +1 097 / -17
    Ah??
    L'AIIB qui se met sous la tutelle de la Banque Mondiale, pour une "large part" de sa capacité de crédit?
    Y aurait-il un lien avec les différents projets chinois d'infrastructure qui prennent l'eau?
    Comme en Indonésie, Thailande, qui finalement rejettent le prêt chinois et les conditions de financement défavorables.
    Forcément, si personne veut leur emprunter de l'argent, autant qu'ils deviennent sous-traitant de la Banque Mondiale.
     

Partager cette page