1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Ayi/Nounou a NE SURTOUT PAS ENGAGER

Discussion dans 'Etre Parent a Shanghai' créé par familleashanghai, 11 Mai 2011.

  1. Spang

    Spang Membre Bronze

    Inscrit:
    7 Février 2011
    Messages:
    63
    Ratings:
    +0 / -0
    Si on indique bien qu'un mail est perso, l'employeur n'a pas le droit de voir le contenu. Respect de la vie privée.
     
    #81 Spang, 24 Mai 2011
    Dernière édition: 24 Mai 2011
  2. Mamayou Shanghai

    Mamayou Shanghai Membre Bronze

    Inscrit:
    14 Juin 2009
    Messages:
    36
    Ratings:
    +0 / -0
    Merci pour ton commentaire plus qu'interessant Kaly.

    En te lisant je me tate entre 2 reponses. La premiere qui m'est venu etant plutot impoli je me tourne vers la seconde. S'il y a bien une chose que je n'apprecie pas c'est qu'on m'accuse a tort d'avoir une "belle mentalite". Je deteste les gens qui, parce qu'ils ne savent pas lire correctement un message, se permettent de prendre des racourcis et d'en modifier le sens.
    Je dis "Savoir parler chinois ca ne donne pas pour autant la possibilite de comprendre leur facon de penser" et a ta sauce ca donne "Il est impossible de former les chinois"...

    Je ne dis pas qu'il est impossible de les former (que ce soit pour une ayi ou pour tout autre personne dont tu pourrais avoir la responsabilite au travail) mais simplement que tu ne pourras jamais changer une chose qui n'est pas des moindre, ils sont chinois !!! La quailte, la proprete, la politesse, l'education... toutes ces choses la sont completement differentes ici ou chez nous.

    Comme le faisait remarquer Mattcoq, tout depend de la personnalite.

    Bref, je n'ai pas envie de developper parce que ce n'est pas le but du post initial et que ca ne sert a rien de polemiquer plus que ca.

    Je m'etais retenu de repondre a ton message faisant reference aux Maghrebins et aux Africains lorsque nous parlions de la confiance a accorder ou non aux chinois ! C'est vrai qu'en faisant ce genre de rapprochements, tu avais fais preuve d'une belle metalite toi :discours:.

    Comme le dit Breizh in China, tu essaies de me faire dire ce que je n'ai pas dis et moi perso je n'aime pas trop ca.

    Alors je m'incline Kaly, je pense qu'apres cela tu auras certainement beaucoup de travail car tu es le (la) seul(e) et unique a avoir trouve comment former les chinois en ayant tout simplement appris leur langue et balance quelques notions de politesse/proprete a l'occidentale. Tout cela en un peut plus de 2 ans ici. Encore un(e) super Francais(e) qui a maitrise la Chine et les chinois en un coup de cuillere a pot, BRAVO. Moi, j'ai adore tes commantaires sur le post "le savoir-etre chinois", pas du tout pleins de prejuges ou autres hein, non non .... Medites sur ce que tu ecrits avant de me juger stp.
     
    #82 Mamayou Shanghai, 24 Mai 2011
    Dernière édition: 24 Mai 2011
  3. Delphine Roullier Pâris

    Inscrit:
    15 Avril 2011
    Messages:
    12
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +0 / -0
    Je suis tout à fait d'accord avec vds. Surveiller un individu sans son consentement avec une caméra est une atteinte grave à la personne. De plus, bien que certains comportement soit en effet malvenus de la part d'une babysitter, cela ne justifie pas une dénonciation si peu construite. Mieux vaut se séparer d'une personne sur de simples doutes (surtout vu le nombre de demandeurs d'emploi) plutot que de recourir à ce genre de pratique démesurée.
     
  4. pixou

    pixou Membre Gold

    Inscrit:
    4 Août 2007
    Messages:
    112
    Localité:
    Longdong Avenue Pudong
    Ratings:
    +0 / -0
    Les gens qui s'insurgent que cette ayi ait été filmé n'ont surement pas d'enfants! Faut les pardonner, ils savent pas ce que c'est...! Filmer cette femme a été un très bon choix, les manières des ayis commencent à me taper sur les nerfs, à partir du moment où elles sont payés pour faire un boulot, elles doivent le faire correctement, c'est tout!
     
  5. chtoine

    chtoine Apprenti

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Messages:
    20
    Localité:
    Shanghai - Puxi
    Ratings:
    +0 / -0
    Ca veut faire garder ses enfants pour 3 francs 4 sous, et ça s'étonne du manque de professionnalisme. En chine comme ailleurs, faire appel à de vraies professionnelles coutent certes chers mais il faut savoir ce que l'on veut pour ses enfants. N'existe t-il pas des boites spécialisées petite enfance à Shanghai qui assurent la qualification des intervenantes?
     
  6. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 954
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 156 / -35
    Bien sûr il s'agit d'une décision française, donc rien avoir avec la Chine ...

    La justice autorise l'espionnage des nounous

    Le Point.fr - Publié le 28/02/2012 à 17:28
    Le tribunal vient de donner raison à des parents qui avaient espionné leur nourrice, soupçonnée de maltraiter leur bébé.



    Ils avaient dissimulé un micro dans la peluche de leur bébé pour surveiller la nourrice. La nounou n'a pas apprécié et a porté plainte contre les parents pour "atteinte à la vie privée". Elle a été déboutée mardi par le tribunal de grande instance de Lyon, qui a relaxé les parents inquiets.


    Le tribunal a pourtant bien reconnu que les parents suspicieux avaient porté atteinte à la vie privée de l'assistante maternelle en enregistrant pendant huit heures d'affilée ce qui se passait à son domicile. "Mais le but de cette stratégie n'avait d'autre but que de vérifier les conditions de garde de leur enfant, a considéré le tribunal dans son jugement. Dans sa conception, sa durée, à aucun moment il n'y a eu l'intention de porter atteinte à sa vie privée." Une "victoire" pour l'avocate de la famille qui se réjouit que "l'intérêt supérieur de l'enfant a(it) prévalu sur l'intérêt de la vie privée".


    L'avocate réclame une loi


    Ce jugement, inédit, autorise donc désormais à user de ce genre de pratiques pour vérifier la qualité des soins prodigués à son enfant. Poser des micros dans le couffin de bébé devient en quelque sorte légal. Maître Béatrice Bertrand va plus loin encore. À la sortie de l'audience, elle n'a pas hésité à demander solennellement que le Parlement "légifère pour normaliser des systèmes de surveillance chez les assistances maternelles". "Les parents sont inquiets, il est grand temps d'institutionnaliser cette forme d'organisation", considère-t-elle.


    Les parents du petit Lucas, aujourd'hui âgé de deux ans, se sont résolus, le 10 janvier 2011, à placer un micro sur le gilet du nounours de leur enfant qu'ils trouvaient particulièrement perturbé depuis qu'il était gardé par madame L. à Couzon-au-Mont-d'Or. En écoutant les huit heures d'enregistrement ainsi récoltées, ils avaient découvert que l'enfant était abandonné à son sort pendant toute la journée, enfermé dans une pièce aménagée au sous-sol de la maison et ne recevant la visite de la nourrice qu'à l'heure des repas.

    Pas de signes de maltraitance


    La plainte qu'ils ont déposée contre l'assistante maternelle après l'avoir licenciée a pourtant été classée sans suite, aucun signe de maltraitance manifeste n'ayant été relevé sur le petit Lucas. "Cet enfant souffrait pourtant de troubles psychosomatiques qui se manifestaient par des colères, des cauchemars, des fesses rouges, assure maître Béatrice Bertrand. Il a été traumatisé, cette forme d'abandon peut avoir des répercussions possibles à l'âge de l'adolescence."
    Cette famille, secouée par cette affaire, a préféré prendre le large. Elle a aujourd'hui quitté la France pour s'installer aux Caraïbes. Lucas est gardé par sa grand-mère. "Il va très bien", indique l'avocate de la famille.

    Brèche dangereuse


    La nourrice, elle, a arrêté de travailler. Pour son avocat, ce jugement ouvre une brèche qui risque de s'avérer très dangereuse. "C'est une décision plutôt inquiétante, estime maître Xavier Moroz. Un employeur peut désormais tout se permettre face à un employé, y compris intervenir dans sa vie privée." Dans l'enregistrement du nounours, les parents, qui avaient eu connaissance des discussions de l'assistante maternelle avec sa famille au téléphone, avaient ainsi eu accès à des informations confidentielles sur la santé de leur employée. Cette dernière allait se faire opérer et allait donc arrêter de travailler.


    "En poursuivant les parents, elle entendait s'ériger contre les enquêtes privées", explique-t-il. Il relève que la nourrice était bien notée par la PMI de son quartier et que les poursuites engagées contre elle n'avaient pas abouti. "C'est son honneur qui a été bafoué, elle n'exerce plus comme assistante maternelle."
     

Partager cette page