1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Aux sources du Yangzi, « long fleuve » en péril

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 30 Juillet 2015.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    LE MONDE du 25 juillet 2015

    Voilà quelques heures que la caravane de 4 × 4 s’est embourbée dans la steppe dégelée par le lever du jour. C’est le début de l’été, les seuls mois où les températures rendent l’expédition envisageable, mais aussi ceux où le permafrost dégèle en milieu de journée. Derrière ces vallées aux dimensions infinies, dont les teintes passent du blanc glacé aux couleurs plus chaudes selon les heures, se profilent enfin le massif des Tanggula et ses pics dépassant les 6 000 mètres.

    L’air déterminé comme à son habitude, Yang Yong avait mené le groupe pour ce qui devait être la dernière journée de progression avant d’accéder aux sources du fleuve Yangzi. Il est déjà parvenu au bout de l’expédition une quinzaine de fois par le passé, pour constater l’ampleur des dégâts causés par le changement climatique sur le plateau tibétain et la dégradation en amont du plus long fleuve d’Asie.

    En milieu de matinée, alors que s’ouvrait devant lui une autre de ces vallées, son véhicule avait subitement patiné dans la gadoue et ne devait plus en bouger de la journée. Le chauffeur d’un deuxième tout-terrain avait alors cru judicieux de s’aventurer à son tour dans ce bourbier imprévisible, il laissa lui aussi son véhicule bloqué. Il en fut de même pour un troisième, puis pour encore deux autres, ainsi qu’une camionnette.

    En quelques minutes seulement, le convoi mené par le géologue aux airs sauvages se trouve absolument au point mort. L’expédition compte dans ses rangs une poignée de ses disciples, quelques journalistes, des athlètes invités à commémorer les 30 ans de la première descente du fleuve en rafting, des chauffeurs tibétains, ainsi que le vice-maire de Yushu, la petite ville dont tout ce beau monde est parti. En cette fin de matinée, le froid, à 5 000 mètres, se fait moins rude, mais un vent étourdissant balaye toujours le plateau du Qinghai-Tibet, et personne ne sait si les treuils suffiront, s’il faudra attendre le gel du milieu de la nuit prochaine ou si la troupe devra se résoudre à rebrousser chemin.

    http://pan.baidu.com/s/1gd8icfD
     
  2. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    Faut vraiment être chinois pour que tout le convoie tombe dans le même bourbier.
    Bon, ils vont constater que le permafrost dégèle, et ? et ? ils vont mettre des glaçons?....
     

Partager cette page