1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Au pays des évêques disparus

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 19 Mai 2015.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 946
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    LE MONDE (@WDW pas taper, svp) du 18 mai 2015

    On aperçoit le village de Cunmoyu (prononcer tsunmoyu) et les fières coupoles blanches de sa nouvelle église bien avant d’arriver à destination : adossé à une petite montagne, il domine les plaines brunes et sèches du Hebei, la province qui entoure Pékin. Cunmoyu a une particularité : la quasi-totalité de ses habitants sont catholiques.

    Dans le cimetière à l’orée du village, deux imposantes stèles en marbre noir trônent au milieu d’une forêt de croix blanches : ce sont celles de deux anciens évêques du diocèse d’Yixian, un district du Hebei à quelque 150 km au sud-ouest de Pékin. Les épitaphes, une succession de dates d’incarcération, indiquent que le premier est mort en 1989, le second en 1993.

    Un troisième ecclésiastique, leur successeur direct et le dernier évêque en titre du diocèse, Mgr Shi Enxiang ou Côme, pourrait les rejoindre bientôt, à condition que sa dépouille ou ses cendres soient restituées à la famille : informée le 31 mars de la mort de l’évêque, âgé de 94 ans et enlevé en 2001 par une officine de la police politique chinoise, celle-ci n’a, à ce jour, rien vu venir.

    « On a commencé les préparatifs et on a attendu en vain une nuit entière dans son village natal [Shizhuang, N.D.L.R.]. Puis la famille a tenté de contacter les autorités locales. Elles ont répondu qu’elles n’en savaient rien », raconte le père Yang Linghui, ou père Thomas, un prêtre quadragénaire du diocèse d’Yixian, qui attend, comme ses collègues, un épilogue à la disparition de son évêque, il y a 14 ans.

    http://pan.baidu.com/s/1kTnCMqF
     
    • J'aime J'aime x 2
    • Informatif Informatif x 2
  2. ChrisHK

    ChrisHK Dieu créateur

    Inscrit:
    27 Décembre 2013
    Messages:
    8 835
    Localité:
    Hong Kong et Shanghai
    Ratings:
    +7 154 / -39
    :lol:
     
    • J'aime J'aime x 2
  3. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 946
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Tu as mis du temps ... :p
     
    • J'aime J'aime x 1
  4. ChrisHK

    ChrisHK Dieu créateur

    Inscrit:
    27 Décembre 2013
    Messages:
    8 835
    Localité:
    Hong Kong et Shanghai
    Ratings:
    +7 154 / -39
    Désolé, j'ai un peu de retard dans ma lecture de topics.... Mais promis je rattrape tout avant demain soir.:langue:
     
  5. xml

    xml Dieu souverain

    Inscrit:
    26 Juin 2011
    Messages:
    2 421
    Localité:
    guangdong
    Ratings:
    +1 972 / -8
    ou ca cest un des cotés sombre de la chine, meme si de part le monde historiquement l' eglise s'est plus souvent tenue au coté des gouvernants voire des dictateurs, ou en alors en retrait de toute politique, les pretres de terrain eux ont souvent aidés les gens qui souffrent , ce qui n'a rien a voir avec faire de la politique

    avec toute l'amitié reele que je lui porte j aimerai bien avoir le commentaire de manda rhum sur ce post
     
  6. MandaRhum

    MandaRhum Dieu souverain

    Inscrit:
    15 Septembre 2012
    Messages:
    2 643
    Localité:
    地中海
    Ratings:
    +2 107 / -16
    Un commentaire sur quoi ?
     
  7. xml

    xml Dieu souverain

    Inscrit:
    26 Juin 2011
    Messages:
    2 421
    Localité:
    guangdong
    Ratings:
    +1 972 / -8
    haha tu es là, super, ben un commentaire sur l'info donnée par ourang
     
  8. MandaRhum

    MandaRhum Dieu souverain

    Inscrit:
    15 Septembre 2012
    Messages:
    2 643
    Localité:
    地中海
    Ratings:
    +2 107 / -16
    Ah d'accord.
    Heu... Bah, heu... Pas cool, les disparitions.
     
    • J'aime J'aime x 1
  9. rnahu

    rnahu Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Mais bon, c'est qu'un prêtre quoi, un pédophile !
    On va chier une pendule.
     
    • Aime PAS Aime PAS x 1
  10. Breizh In China

    Breizh In China Dieu suprême

    Inscrit:
    5 Novembre 2009
    Messages:
    2 413
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1 147 / -7
    Joli transit intestinal.
    Elle était comment ta pendule?
    Comme ça [​IMG]
    ou comme ça [​IMG]
    ou comme ça [​IMG] ?
     
  11. - Résistons -

    - Résistons - Dieu créateur

    Inscrit:
    30 Août 2014
    Messages:
    9 720
    Localité:
    中国
    Ratings:
    +6 117 / -80
    Suite, AFP cette fois:
    Interessant, voir passionnant par moment, tant sur le plan geographique que culturel... Ca donne envie d en savoir plus.

    "Cathos" chez les cocos


    "Quand on pousse la porte de l'église chinoise de Baihanluo, on est accueilli par un grand portrait du pape François: un sacré paradoxe dans ces montagnes peuplées de Tibétains, gouvernés par un Parti communiste, donc athée.

    Adossé au massif himalayen, le village de Baihanluo n'est accessible qu'à pied ou à cheval, par un sentier muletier que l'on gravit en cherchant son souffle, les yeux rivés sur les sommets enneigés.

    Son église en bois, au toit aux pans courbés, fut fondée à la fin du XIXe siècle par des envoyés de la Société des missions étrangères de Paris.

    Le pape Grégoire XVI (1831-1846) avait confié à ces prêtres français l'évangélisation du Thibet --comme on l'écrivait alors--, juste après l'ouverture manu militari de la Chine par la première guerre de l'Opium.

    Baroudeurs à l'ardeur apostolique incomparable, ces missionnaires ont vécu une épopée parfois sanglante, martyrisés par des lamas hostiles à l'arrivée du Christ au pays de Bouddha.

    Mais, rudes à la tâche et prêts à tous les sacrifices, les Pères aventuriers ont creusé leur sillon évangélisateur, remontant les vallées du fleuve Salouen (appelé "Nu" en mandarin) et du Mékong, jusqu'au Haut plateau.

    Coupés du monde par l'hiver verrouillant les cols, ils ont établi des "missions perdues" sur des pentes où les lamaseries conservaient un fonctionnement féodal.

    "C'était l'extrême western de la Chine. En chinois, la rivière Nu était surnommée la vallée de la mort. Un adage disait qu'il fallait vendre sa femme avant d'y partir, parce qu'on ne savait pas si on pourrait en revenir", explique à l'AFP Constantin de Slizewicz, auteur de l'ouvrage "Les peuples oubliés du Tibet".

    La suite:
    https://fr.news.yahoo.com/tibétains-catholiques-fous-dieu-chine-communiste-053723190.html
     
    • J'aime J'aime x 1
    • Informatif Informatif x 1

Partager cette page