1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Article Expatriation

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Vince_fr, 26 Octobre 2006.

  1. Vince_fr

    Vince_fr Alpha & Oméga
    Admin

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    3 133
    Localité:
    Back to homeland apres 4 ans a SH
    Ratings:
    +19 / -0
    Je viens de lire ca:
    (si je bosse mais j'attends un avion a l'aeroport!)
    Source


    Vont ils vraiment revenir ??
     
  2. pfelelep

    pfelelep Membre Silver

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    41
    Ratings:
    +0 / -0
    Expatriation et exploitation du fantasme chinois

    Vince,

    cet article est tres interesant et eclaire une conversation que je viens d'avoir avec un français employé dans une boite française suite à un recrutement local en sortie d'université de Shanghai
    plein d'avenir mais aussi d'illusions, je le pense (que je n'ai d'ailleurs pas voulu refreindre) et surtout tres exploité

    A ton avis, comment se repartie la population des français à Shanghai:
    - aventurier à la recherche d'un emploi (pas de revenu)
    - aventurier epris de culture, hors cursus france (pas de revenu)
    - touriste
    - expatrié à l'ancienne (salaire français, prime, tous frais/charges payé, logement de nabab)
    - expatrié intermediaire (contrat local mais salaire français et prise en charge des frais selon allowance decente)
    - expatrié 100 % local (contrat local, salaire local)
    - etudiants dans cadre d'un cursus
    - VIE

    Je sais que la population des français à Shanghai augmente et est tres importante mais je me rends compte que la population des français en chine est tres diff de celle que j'ai connu aux US et pays de l'est et que bcp de boites etrangeres exploitent une main d'oeuvre attirée par la chine
    Aux US tu ne survie pas 2 mois sans economie ni revenu et emmigrer en touriste pour chercher du taf est ... risqué, dans les pays de l'est c'est moins "in et exotique" que la chine
    Bcp de gens en France se font une fausse idée de la pop française en chine
    Quand tu parles "travailler en chine" en france, tout le monde pense expat à l'ancienne et te cite 3 à 4 exemples plus ou moins proches et robustes (copain d'un copain)

    remarque, est ce que c'est exploiter que de payer un debutant Français (Allemand, etc.) au meme prix que son voisin chinois.... non en effet
    N'empeche d'une boite occidentale, je trouve ça limite
    Rien qu'à voir le nb d'etudiants chinois de tres haut niveau qu'attirent nos ecoles pour avoir leur quota d'etranger (plus difficile d'attirer des etuidant UK, US, ou indiens...) et qui reviendront en chine via nos boites françaises avec salaire intermediaire voir français bas, il est utopique d'esperer vendre cher une experience de 2 ans en chine payé une misere, surtout que l'argent appelle l'argent
    Ok le niveau de vie etant bas, on s'en sort avec 800 euro par mois sans pb (hors loyer) comme le bonhomme avec qui j'ai discuté
    Ok, l'experience culturel est inestimable
    Mais dans le concret on economise peut etre 400 Euro par mois sur 800 (ça fait pas bcp pour s'installer quand revient un jour en france...)
    Bien entendu, le salaire progresse avec l'experience mais sur une base locale tout comme les collegues chinois

    Tout ça pour dire que je lui ai conseillé de profiter de son exp en chine pour rebondir dans un premier temps en Europe, parfaire son expertise dans son domaine avec des experiences/reussites significatives et rebondir un second temps en revenant en Chine dans des conditions avantageuses
    Je sais que la France ne met pas en avant la meritocratie mais un jeune qui en veut et qui a les moyens de ses ambitions peut aussi reussir
    Par contre, il sera bcp plus freiné

    Je suis peut etre un rabat-joie qui manque de couilles (je n'oserai/accepterai pas faire ce qu'il fait) mais je suppose que tu as deja rencontré ce cas de figure
    quelle est ton opinion ?
     
  3. Mathieu

    Mathieu Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    5 636
    Localité:
    Shanghai, People Square
    Ratings:
    +1 405 / -10
    Tu sais passer 6 mois - 1 an à apprendre le chinois en université et te faire "exploiter" en Chine 6 mois à 1 ans à 700-1500 euro / mois quand t'as 20-30 ans ca n'est pas si grave.

    Car le cout de la vie n'est pas le meme et comme tu le soulignes à la fin, c'est une expérience de vie et une maitrise du chinois que tu pourras valoriser par la suite en repassant par l'europe qq temps, en trouvant un bon contrat ici, voir en fondant ta propre boite...

    Bon ensuite t'en as qui bossent pour 200 euro/mois à la chinoise, perso j'aurais du mal mais c'est une forme d'investissement et tant que ca dure pas trop longtemps dans ces conditions, ca va.

    Mais oui, en Chine etre "expat" ca veut pas dire grand chose, on a beau tous être laowai, on n'est pas pour autant tous "expat".
     
  4. dianhai04

    dianhai04 Membre Silver

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    88
    Ratings:
    +0 / -0
    "deux fois plus d’ingénieurs français sont partis travailler à l’étranger par rapport à il y a une dizaine d’années"... et pourquoi?

    "70% ont quitté la France de leur propre initiative"... ras le bol de la situation française?

    "ceux qui ne reviennent pas «vendent la France» à l’étranger"... fiuf ça me rassure!!!

    Vive la république!

    Plus sérieusement, la situation en France est pourrie.Tout le monde s'en plaint d'ailleurs. Je suis jeune diplômé et n'y ai pas trouver de boulot "honnête". Quel est mon risque de venir tenter l'aventure ici en Chine? Je ne cotise pas pour la retraite en attendant? Mais vais-je la toucher un jour cette retraire? Je ne compte désormais que sur moi et plus sur aucun système. Ce que j'aurai du faire il y a déjà longtemps mais on apprend tous les jours...
     
  5. artthurontheweb

    artthurontheweb Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    322
    Localité:
    Nanchang-JiangXi
    Ratings:
    +0 / -0
    Yep, je partage globalement votre point de vue...
    Juste faire remarquer que l'ouverture de la chine est plus que recente, les boites internationnales sont encore et pour la plupart dans une phase d'apprentissage et de croissance sur le marche chinois avec l'envoi du premier contingent d'expat pur et dur...
    qq 10ans plus tard ces memes boites ont acquis leur propre experience de ce marche et les ponts en or ne sont plus si frequent!!
    Reste que cette croissance des "colonies" d'expat n'est valable que pour une poignee de villes en chine...
    Je suis dans une province ou les investissement etrangers et qui plus est francais sont largement a la traine, 10-15francais dans une province de 20M d'hab!!!(j'attend le 1er carrefour pour fin 2007, riiibaaa!)
    Et puis question motivation je dis svt que je pourrais faire le meme boulot en france, mais avec bcp moins de FUN!
     
  6. DamienB

    DamienB 我的厅人
    Admin

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    956
    Localité:
    FR, Montoire
    Ratings:
    +0 / -0
    Allez, plus de 50% de taux d'épargne pour notre ménage, donc... on rentre au pays. Epargner c'est super fun, mais si on arrive autant ici, c'est aussi un peu parce qu'on n'a même plus l'envie d'avoir de loisirs et de dépenser son argent (un comble). Réussir à vivre en Chine c'est facile, même quand on n'en a plus l'envie, mais c'est assez morose. Tout ça dépend évidemment de ce qu'on appelle "qualité de vie incomparable", question éminement subjective.
     
  7. MMVL

    MMVL Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    447
    Ratings:
    +0 / -0
    Vrai, ça ne convient pas à tout le monde la Chine. Ca fait un mois et demi pour ma part que je suis arrivé à Shanghai avec ma petite famille et il y a plein de côtés qui me les brisent menues. Et on connait bien la Chine et les chinois. Mais dans l'ensemble, si un jour je devais quitter la Chine, ça ne serait pas pour rentrer en France, clair !!

    J'y suis actuellement, en France. Alors oui, on a pas à se soucier de payer son assurance, ni même l'école de son gamin... mais, à côté de ça, qu'est-ce qui nous attend? Ne nous leurrons pas, ce ne sont pas les quelques 2 points de croissance qui vont créer des emplois stables en France, qui vont rembourser la dette abyssale!
    La retraite? A quoi bon cotiser, on ne sait pas combien on touchera ou si même on la touchera un jour ! La sécu? Oui, mais pour combien de temps?

    Les expat', les vrais, avec salaires décent et prise en charge, et bien je leur dis bravo. Ca n'est pas ma tasse de thé non plus même si j'en ai connu de très très sympas récemment.

    Je suis dans la même situation que Zhouliwei : on a tout lâché pour démarrer quelque chose en Chine. Non pas parce que c'est la mode (mon épouse y était bien avant tout le monde) mais par envie. Un "france qui tombeu"? Ouais... j'en suis un. Mais au cynique de service je dirais qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Moi, c'est en France que j'ai trouvé la vie morose, j'en suis donc parti.

    Après on peut, comme certains le font, condamner le fait d'accepter d'être exploité et sous payé par un boite chinoise. C'est facile quand on a un bon poste. Et puis, je le vois au quotidien chez notre partenaire, le rythme de travail dans les bureaux en Chine n'est pas très élevé !! je dirai même qu'au niveau efficacité, ils sont très loin de nous. Donc, parler d'exploitation en Chine pour un expat' me parait un peu gros. Enfin, d'après ce que je vois. Dans les usines, oui, là c'est une autre histoire... mais il ne doit pas y en avoir beaucoup d'expats qui travaillent à la chaine.

    "ceux qui ne reviennent pas vendent la France à l'étranger": ou l'art de positiver une tendance désastreuse pour le pays. Même si c'est un peu vrai...
     
  8. DamienB

    DamienB 我的厅人
    Admin

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    956
    Localité:
    FR, Montoire
    Ratings:
    +0 / -0
    Je suppose que je suis le cynique de service :) (en même temps c'est gonflé de dire ça quand on a un avatar SOAD, très bon choix au passage) Il n'y a peut-être pas de fumée de sans feu, mais dans tout ce qu'on entends depuis 3 ou 4 ans des kitombeu, je ne vois pas grand chose qu'on ne sera pas capable de surmonter comme on l'a fait par le passé. Mais là on est vraiment dans la perception individuelle...

    Quand je suis venu en Chine, je me suis dit qu'on allait échapper à ce discours, mais en fait non, un bon nombre de français qui viennent ici (dans les 1, 2, 6 et 7 de la typologie), dont certains pour prendre un nouveau départ, ressassent éternellement sur le kitombisme et comme quoi ici c'est possible et avant ça ne l'était pas pour des raisons x ou y, et que donc avant c'était pourri (logique implacable) et qu'ils sont bien content d'être partis (tant mieux, j'ai beau être cynique, je ne peux que me réjouir quand le bonheur de mes concitoyens augmente). C'est sans doute en partie vrai et en même temps heureusement heureux, sinon je ne vois pas l'intérêt économique de venir ici (je ne parle pas des autres intérêts, complètement transverses). Une chose est sûr, je vais retrouver tout ça à mon retour, l'afflux vers la Chine étant loin d'être suffisant pour qu'ils n'en reste pas une énorme proportion. Au moins je pourrais discuter de ça au troquet du coin avec l'ennemi éternel du kitombeu : le gréviste, ce que j'ai peu l'occasion de faire ici.

    Pour en revenir à la question initiale, "vont-ils revenir", tout ce que je sais c'est qu'on ne trouvera pas la réponse dans le journal qui a passé cet article. De la même façon que pour le dossier "expatriation" de Libération d'il y a quelques mois, les statistiques présentées ici sont assez spartiates, et on ne peut pas en conclure grand chose. De plus, on parle de statistiques au niveau des consulats et du CNISF, avec qui les kitombeu gardent en moyenne assez peu de relations. Et question nombre d'inscrits au consulat, on rappelle qu'en Chine le nombre a explosé en 2005 en grande partie grâce aux menaces de grippe aviaire... Sur ce, je pars faire ma journée de 13h avec mon statut 5,5, sans être à l'usine, juste du mal à trouver des chinois qualifiés à embaucher...
     
  9. Vince_fr

    Vince_fr Alpha & Oméga
    Admin

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    3 133
    Localité:
    Back to homeland apres 4 ans a SH
    Ratings:
    +19 / -0
    Quand j'avais poste cet article c'etait surtout cette partie que me faisait sourire:
    Je les trouve tres optimiste sur le pronostic. Je ne suis pas sur que ceux qui partent reviennent un jour (ou un jour proche en tout cas). Et quant a dire qu'ils vendent la France... Je ne pense pas qu'ils la denigrent mais de la a avancer qu'on vend la France, je ne suis pas sur.

    Ca je demande a voir. On est certainement pas les plus malheureux mais relativement aise... Si je regarde chez les britanniques, les pays nordiques, les helvetes, les autrichiens... bref quelques pays que j'ai frequente dans mon ancien job, je ne trouve pas qu'on soit parmis les mieux lotis.

    @Pfelelep: Effectivement ta repartition des expats me parait plausible. Et tes conseils prodigues me paraissent senses. Penser que l'on va "vendre" de retour en France une 1ere experience en Chine c'est du court terme. Pour avoir fait du recrutement en France, effectivement sur un CV, qqu'un avec une experience a l'etranger attire l'oeil car dans le domaine technique ca reste encore rare. Mais a l'entretien on ne peut pas "pipeauter" tres longtemps sur le contenu reel de son experience. Donc ca reste une 1ere courte experience. De plus quand on connait les methodes de travail en Chine (et la je rejoins MMVL au sujet de l'efficacite dans les bureaux), mefiance...

    @Zhouliwei: Tu n'as peut etre pas encore rencontres des expats en contrat sympas. Je fais partie des "nababs" (cf Pfelelep) et je n'arrive pas non plus a frequenter certains expats "professionnels" qui ont tout vu, tout fait. Je suis venu en Chine parce qu'on m'a propose le poste mais ca aurait tres bien pu etre ailleurs. C'est sur que c'est moins "aventurier" que vous qui venez en plaquant tout...

    Je ne pense pas qu'il y ait exploitation des lors que la personne accepte. Si les societes s'implantent en Chine ce n'est pas pour les vertes forets et le ciel bleu: la main d'oeuvre est moins chere un point c'est tout. Maintenant si qqu'un veut venir travailler en Chine parce que c'est super dynamique en terme de business, et qu'il y a apprendre sur ce futur geant economique, et bien ca se fait a un prix.
     
  10. meta.julien

    meta.julien Membre Silver

    Inscrit:
    17 Novembre 2006
    Messages:
    30
    Localité:
    Shanghai China
    Ratings:
    +0 / -0
    un truc qui me derange avec les expats...

    Souvent quand je me ballade sur les forums, je ressens cette sorte de racisme a l'egard des expats qui bossent pour des grandes boites internationales et qui passent pour des nababs snobs et vivant sur une autre planete...Je trouve ca super reducteur et terriblement con. On sent d'ailleur dans ces propos une bonne dose de jalousie. Comme s'il fallait a chaque fois se justifier de pourquoi il faut des gens comme ca en Chine. Le probleme est simple: le niveau de ingenieurs ici est catastrophique et il y a une penurie grave de ce genre de ressource. Qd tu es manager d'une grosse boite internationale tu fais quoi? tu prends un de tes mecs bien rodé et experimenté et tu l'envois a Shanghouse voir si l'herbe est plus verte. Oui je fais parti de cette quategorie de mecs blindés qui se fait des couilles en or a Shanghai. Mais je ne ressens aucune honte. Apres mes etudes d'ingenieur en France, je me suis tout de suite cassé a l'etranger. merci la republique. la situation etait trop merdique en France. resultat j'ai aquis un experience internationale redoutable. Et au debut tout le monde gagne une misere. quel que soit le pays. C'est l'experience qui paye: si tu ne peux justifier de 10 ans dans un domaine et que tu y es le meilleur, tu rames. tout le monde. meme si tu es major de promo...lol
    Tout ca pour conclure que vivre comme un nabab a Sh, si tu es un poil ouvert tu en vois autant que celui qui se les peles dans son appart de 15 m2 sans chauffage.tu ne prends peut etre pas le bus pour aller au boulot mais tu fais bosser une usine de 400 chinois et ca c'est une putain d'experience. c'est une question d'etat d'esprit. ni plus ni moins. on rencontre des cons partout, mais je veux bien avouer que l'argent fini par taper sur le systeme et qu'a ne pas y prendre garde on peut s'egarer... Donc pour moi le mieux, une bonne experience en Europe dans des domaines qui manquent cruellement ici, et apres tu viens prendre ton cheque ici! (ingenieur mecanique,expert comptable,crea...) je recois regulierement des offres de boites locales qui sont pretes a payer bien au dela de mon salaire de nabab expat pour me debaucher. c'est ca la realité: faire qq chose que les autres ne savent pas faire, et le faire payer tres cher. bon courage
    http://shanghaidtf.over-blog.com
     
  11. Joker

    Joker Membre Silver

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    44
    Localité:
    Kunshan (昆山), à 3/4 d'heure de Shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    :hum: a propos du cliche: expats=nababs snob vivant sur une autre planete, ben en toute franchise, quand j'ai debarque a Kunshan dans la banlieue de Shanghai il ya 3 mois, et bien je dois dire que c'etait tres proche de ce que je pensais... (Ah! stop! me crache pas tout de suite a la figure!!!lol ) pour plusieurs raisons, mais principalement a cause de cette barriere/distance/difference (je sais pas trop comment appeler ca), que je voyais entre eux (les expats) et les chinois.
    Quelques exemples pour eclaircir tout ca:
    Le midi, pour aller bouffer, les expats qui mangent avec les chinois se comptent sur les doigts d'une seule main!
    Ou encore, tous les matins, tu les vois debarquer (les expats) dans leur bus venant de Shanghai, et repartir le soir dans ce meme bus (nous sommes 3 seulement a habiter a Kunshan).
    J'en connais aussi qui bouffent pas une miette de nourriture chinoise depuis qu'ils sont arrives, et j'en connais tres peu qui sont interesse par la langue chinoise ("pourquoi se faire ch... avec ca, alors qu'a Shanghai, on peut tres bien vivre sans?"), ou qui sortent le soir/le week-end avec des chinois!
    En fait, tout ce que je voyais avec mes petits yeux sans experience de stagiaire "Kunshannien" (qui se les pele en ce moment dans son 30m2 sans chauffage :lol: ), c'etait des occidentaux sans aucune envie de s'integrer, vivant dans une sorte de bulle (ils ne connaissent Kunshan que par la fenetre de leur bureau...), restant exclusivement entre-eux, bref des occidentaux vivant exactement la meme vie que chez eux, avec un brin d'exotisme en plus, et une translation de quelques 9000km... Et encore, je ne parle meme pas de ceux qui crachent sur les chinois, car eux, on est en droit de se demander qu'est-ce qu'ils font la...

    Mais, je dois dire que mon jujement quelque peu reducteur s'est vu contraint d'evoluer, car je me suis rendu compte au fil du temps, qu'il n'etait pas si evident que ca de se melanger avec les chinois...
    Tout d'abord a part quelques restos de temps en temps, ils ne sortent pas trop (a Kunshan en tout cas), et les relations en dehors du boulot ne sont pas forcement faciles a lier. Mais ils y a aussi la barriere de la langue qui n'aide pas trop, et bien que tu bouffe tous les midi avec eux, et que tu fasses des efforts pour apprendre le chinois, ben le midi tu te sens souvent decoratif au niveau de la conversation lol, car eux ne font pas d'efforts pour t'y integrer... Au bout du compte, je suis en Chine, mais je sors plus avec des francais qu'avec des chinois...

    Tout ca fait que au final, a moins que j'ai rencontre les mauvaises personnes, ben je sais plus trop quoi penser sur les expats et sur les chinois... anim_dead

    (Ah sinon, je suis d'accord avec toi pour dire que l'argent fini par taper sur le systeme si on y fait pas attention, mais je crois que ce probleme est plus general a l'etre humain qu'a la Chine specialement anim_grin )
     
  12. alex

    alex Membre Gold

    Inscrit:
    4 Avril 2005
    Messages:
    377
    Ratings:
    +0 / -0
    tout ça c'est bien beau, mais d'un point de vue général et je ne parle pas que pour la chine le monde des expats est boursouflé de gens qui se retranchent dans leur cocon douillet et ne cherchent pas à comprendre toute personne un minimum différente. je ne dis pas que les expats ne sont pas ouverts et curieux, mais ce n'est certainement pas en se mélangeant aux classes inférieures qu'ils apprennent quoi que ce soit sur ce qui les entoure. que ça soit difficile, certainement, mais combien essaient???
    apparemment sur le forum on a de la chance, il n'y a que des exceptions
    cela dit s'il y en a un qui veut m'aider à intégrer la caste maintenant qu'il me faut trouver du boulot, je veux même bien m'abaisser à envisager un VIE!!
     
  13. Joker

    Joker Membre Silver

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    44
    Localité:
    Kunshan (昆山), à 3/4 d'heure de Shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    Hummm... ton post me laisse perplexe, et je sais pas trop comment le prendre...

    1) J'adore ta facon de rentrer dans le lard...
    J'essayais juste d'expliquer (mais a la reflexion c'etait peut-etre pas tres clair) a meta.julien, que cet espece de rejet des expats venait plus (pour ma part en tout cas) de leur non-volonte de s'integrer en Chine/de se melanger avec les chinois, plutot qu'au fait qu'ils se faisaient des "couilles en or" (corrigez moi si je me trompe, mais des inegalites riche-pauvres, y en a toujours eu, et y en aura toujours malheureusement, et de plus les chinois et leur rapport a l'argent n'est pas franchement un model non plus...)
    Mais finalement, se melanger avec les chinois se revele ne pas etre si evident que ca... (t'as raison Vince)
    Qu'est-ce que vous en pensez?

    2) "classes inferieures"? precise ta phrase, elle pourrait etre mal interpretee...

    3)
    t'abaisse pas trop bas, tu pourrais te faire mal au dos...S_Je_sors lol (mais tu sais ya des gens tres bien qui font des VIE...)
     
  14. alex

    alex Membre Gold

    Inscrit:
    4 Avril 2005
    Messages:
    377
    Ratings:
    +0 / -0
    sans te sentir visé, c'est par hasard que mon post se trouve à la suite du tien

    que je suis d'accord, et que je trouve ce rejet bien compréhensible. disons que l'expat classique va commencer sa carrière à l'étranger plein d'allant, de bonne volonté, de soif d'apprendre, et petit à petit va se laisser bouffer par le système (pouvoir d'achat énorme, communauté de compatriotes très très soudée -on pourrait limite parler de secte si un gourou rackettait les fidèles-, ego satisfait, etc) pour donner à 50 berges une personne blasée revenue de tout qui ne trouve son plaisir que dans les parties de golf et autres réceptions mondaines à discuter boulot avec ses meilleurs potes du moment qui ne sont rien d'autre qu'un nom dans un carnet d'adresse bien fourni, tout en matant du coin de l'oeil la femme duquel de ces abrutis il pourrait serrer lorsque le dit abruti sera en séminaire à dubai..
    je les accable pas, c'est sociologique.. et faut aimer la solitude pour pas tomber dans le panneau, c'est pas donné à tout le monde. mais voila le rejet est compréhensible.
    quant au post de julien, je trouve pour ma part qu'il est bien confus dans l'enchainement des idées, et si j'avais envie de jouer les psy de comptoirs je dirais qu'il culpabilise un peu. mais ce n'est pas parce que lui est quelqu'un de bien que la majeure partie des expats lui ressemble. et ce n'est pas parce qu'on a besoin des expats, et de leurs compétences que personne ne remet en cause, qu'ils ne sont pas criticables.
    se mélanger à des chinois, c'est dur, très dur, très ingrat, et ce n'est pas l'histoire de quelques mois. mais un expat est très souvent pour quelques années dans un pays, et a quand même le temps de travailler à s'intégrer. on peut ne pas le vouloir, mais après faut pas s'étonner d'être perçu comme quelqu'un de retranché dans sa bulle. (ceci dit je pense que la majeure partie n'en a tout simplement rien à braire de comment ils sont perçus, et ils ont bien raison).

    je ne vois pas vraiment en quoi elle pourrait être mal interprétée??
    à tout hasard un article de l'atilf ici très intéressant où on peut d'ailleurs lire l'extrait suivant qui rentre pile poil dans le contexte:
    "4. Je ne crois pas plus que vous aux distinctions des classes. Les castes sont de l'archéologie. Mais je crois que les pauvres haïssent les riches et que les riches ont peur des pauvres. Cela sera éternellement. Prêcher l'amour aux uns comme aux autres est inutile. Le plus pressé est d'instruire les riches, qui, en somme, sont les plus forts. Éclairez le bourgeois, d'abord, car il ne sait rien, absolument rien. Tout le rêve de la démocratie est d'élever le prolétaire au niveau de bêtise du bourgeois. Le rêve est en partie accompli. Il lit les mêmes journaux et a les mêmes passions.
    [SIZE=-2]FLAUBERT[/SIZE], Correspondance, 1871, p. 287."

    mmm sans vouloir rentrer dans l'explication de texte, il y a mécompréhension de ma phrase :chinois:
     
    #14 alex, 23 Novembre 2006
    Dernière édition: 23 Novembre 2006
  15. Vince_fr

    Vince_fr Alpha & Oméga
    Admin

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    3 133
    Localité:
    Back to homeland apres 4 ans a SH
    Ratings:
    +19 / -0
    Il faudra que tu me montres ou .... Ca reste quand meme une belle generalisation ce que tu dis la Alex. Les frequentes-tu tant que ca pour avoir un regard si lucide (de "lux " = lumiere ;) ) ? J'en ai effectivement rencontre des ces expats a 50 ans qui ont enchaines les tours du monde et les titres ronflants dans les grands groupe, et avec ma femme on a meme mange le fromage avec 10 personnes comme ca. Et p...n! a ce moment la tu comprends que tu joues pas dans la meme cours.
    Mais en 2 ans ici, je peux te dire que j'ai rencontre nettement plus de gens sympa que des nababs, bon en meme temps je ne joue pas au golf et ne fais pas les soirees mondaines(P'tet qu'il faut que je change de marque de rillettes.)...
    Certains (pas les nababs hein, les autres!) enchainent les expats depuis 10-12 ans, et je commence a comprendre que leur interet a essayer de "s'integerer" (si c'est le point de debat de la discussion maintenant) est tres limite. Une fois sa mission terminee il repartira pour un autre point de chute.
    Ouverture d'esprit et Capacite d'adaptation oui mais s'integrer dans une culture qui presente autant de differences (plus barriere de la langue) p'tet pas dans un laps de temps aussi court: pour memoire les contrats expats sont de 2-3 ans en moyenne en Chine. Et comme le dit Joker, vu le rapport a l'argent qu'ont les chinois en general, ca met pas mal de freins a des echanges simples.
    Quant a la periode des expatriation 5 etoiles et plaquees or ou or massif, pour autant que je vois autour de moi, elle est en train de disparaitre peu a peu...a moins d'avoir plus de 45-50 ans.
     
  16. meta.julien

    meta.julien Membre Silver

    Inscrit:
    17 Novembre 2006
    Messages:
    30
    Localité:
    Shanghai China
    Ratings:
    +0 / -0
    voir la limiere...

    J'admet volontier que mes propos étaient un peu confus...Je me laisse souvent emporter par mon enthousiasme! Et dans le feu de l'action j'en oublie souvent la these antithese synthese...lol
    Je trouve cette discussion particulierement interressante en tout cas. Je suis assez d'accord avec cet argument si bien amené qu'il ne faut pas effectivment tout remettre sur la faute de l'étranger qui ne VEUT pas s'intégrer. Bien souvent malgrés tous ses efforts il ne PEUT tout simplement pas. Je sors regulierement avec beaucoup de chinois, je vais faire des photos dans les endroits les plus improbables, je me retrouve dans des discussions incensées avec des locaux... j'ai étudié la philosophie, appris le chinois, curieux de tout, je cherhce a comprendre comment toutes les valeurs sont redistribuées...mais je ne suis que rarement invité. Ici on invite pas. On va au resto ensemble a la limite, mais c'est chacun chez sois. Des restes tenaces de communisme allienant surrement. j'ai eu le meme impression lorsque j'ai travaillé en Pologne: pour vivre heureux, vivons cachés.
    Je suis aussi d'accord avec la psychologie de comptoir: il m'arrive de culpabiliser sur tout cet argent que je gagne (duremment) et que je vois certain marchander 3 kwai pour acheter une merde de copie de rolex...
    Mais il y a encore un theme tres lié au theme expat = nabab qui il me semble n'a pas encore été soulevé, et quíl serait bon de discuter dans cette logique de synthèse: les expats precus en gros porte monnaie ambulant qui se choppent une petite locale de 15 ou 20 ans leur cadette...ça me fait toujours une drole d'impression. Chacun y trouve t'il reelement son compte? parceque le scenario classique est le suivant:
    tu chopes une petite shanghousienne qui balances es fesses du coté du bar rouge...
    tu degage la tai tai et les momes au pays quand elle l'apprend
    Ta tai tai te met un proces qui te met a genoux finacierement mais c'est ok puisqu'ici c'est le grand amour...
    ta jeunette elle est trop contente: elle passe du satut de cycliste a celui de VIP. C'est le reine de la nuit, et ca ne te coute meme pas un max...mais elle, elle a une vie qu'elle aurait bien du mal a avoir en vendant des baoze dans la rue...
    vient la fin de ton expatriation
    temps de rentrer avec ta nouvelle recrue au bercaille
    mais putain quand elle arrive a Issy le moulineaux, elle est plus du tout le reine du bal... elle parle pas la langue, et trouve la bouffe degueulasse. il lui faut 3 mois pour deprimer grave. elle a pas du tout envie d'aller faire des menages, ca pete les onlges (elle s'est bien mal habituée, avec ses 3 ayi a SH)
    du coup elle pete les plombs et elle rentre par le premier avion a casa.
    l'expat nabab se retrouve alors sans sa femme, sans ses momes qui le deteste, sans une tune (sa femme l'a vraiment bien mis a genoux) dans un studio de merde en banlieue. Il devient parfaitement improductif pour la boite.
    c'est l'histoire qu'on ma raconté tres sérieusement dans ma boite quand j'ai signé mon contrat d'expatriation. Le but etant de te garder productif. mais il semble que cette histoire soit un classique...
    finalement le nabab fini par en prendre plein sa gueule! arf quel monde cruel...
     
  17. mike

    mike Grandmaster M.
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    8 Avril 2006
    Messages:
    8 673
    Localité:
    Canton Powah
    Ratings:
    +4 013 / -6
    Merci pour ce joli conte de noel Julien ;)
    Ceci dit, on va pas le plaindre non plus cet expat nabab qui a su bien en profiter mais qui a joue au con :p
     
  18. Philippe

    Philippe Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    203
    Localité:
    Shanghai - Changning district
    Ratings:
    +0 / -0
    Malgre tout je pense que ce "joli conte de noel" est un stereotype. Bien sur qu'il y a du avoir des cas semblables mais, a mon avis, c'est une minorite. Cela doit rarement aller aussi loin...
     
  19. meta.julien

    meta.julien Membre Silver

    Inscrit:
    17 Novembre 2006
    Messages:
    30
    Localité:
    Shanghai China
    Ratings:
    +0 / -0
    deliberement un peu provoc..

    Bon je te l'accorde j'ai pris l'exemple catastrophe! (mais j'en connais au moins deja 2 dans ma boite...gloupscouper-cheveux ). Il y a les variantes un peu moins extremes, genre l'expat nabab n'est pas marié quand il arrive...mais il semblerait (et la encore il ne faut pas généraliser car ceratins s'en sortent) que le retour au bercail soit qq peu cahotique...et apres il y a tous les cas intermediaires...pris a son propre piege...celui de l'argent!
     
  20. Mathieu

    Mathieu Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    5 636
    Localité:
    Shanghai, People Square
    Ratings:
    +1 405 / -10
    Et en plus prendre une shanghaienne au bar rouge c'est vraiement chercher les emmerdes... et j'ai un doute sur qui le mettera le plus à genou... sa femme française ? ou la Shanghaienne du bar rouge ? :)

    Ceci étant dit je pense en effet qu'il y a en Chine toutes sortes de laowai et l'anti-expat est surtout dirigé contre cette petite caste néocolonialiste qui pense que parcequ'elle a de l'argent, ca lui achète le respect et le droit de traiter le reste comme de la merde. Cette caste n'est pas forcemment composée de richissimes expat car ici avoir de l'argent c'est relatif et je connais quelques étudiants en Chinois qui se comportent de la sorte...

    Donc pour résumer, perso qu'un expat se fasse des "couilles en or" ici ca ne me choque pas et à vrai dire c'est finalement l'objectif à terme d'une majorité de personne venus en Chine, y compris de l'étudiant dans son 30 m2 mal chauffé... Par contre qu'ils bossent ou étudient j'ai du mal à supporter les expat qui traitent les chinois comme de la merde les insultant copieusement en français pour un oui ou pour un non ...

    De toute façon le laowai colonisateur est souvent celui qui se fait le plus avoir en Chine. Les chinois adoptent généralement le profil bas et laissent ce genre de laowai gonfler son orgueil mais lui font bien payer ensuite dans les négo de prix.

    Pour le reste je comprends que des expats qui arrivent directement ici pour bosser ne cherchent pas/plus à s'insérer car c'est finalement très demandant surtout quand tu sais que tu repars dans 2 ans. C'est aussi pour cela que j'ai souhaité partir par moi même en Chine avant, car il est clair qu'apprendre le chinois en plus de son boulot d'expat est quelque chose de très difficile si on a pas les bases suffisantes avant...

    Concernant l'insertion avec les chinois c'est en effet très difficile de dépasser le cadre superficiel même avec de la volonté et je ne pense pas que ce soit possible sans avoir une copine chinoise.

    Par contre pour quelque chose de sérieux, évitez d'aller chercher votre copine chinoise au Windows comme au Bar Rouge car le style de chinoises que vous allez y trouver dans une majorité des cas est assez redoutable pour la suite des évènements :) Les histoires de chasseuses de portefeuille/visa/passport qu'on cole souvent aux chinoises sont à mon avis principalement du au fait que les retours sur expérience des "victimes" sont issus de personnes ayant trouvé leurs copines dans ce genre d'endroit. Non pas que ca n'arrive pas en dehors de ces bars et non pas qu'on ne puisse pas trouver de filles bien dans ces bars, mais tout est une question de probabilité...

    Quoi qu'il en soit, même avec une copine chinoise, ou que vous alliez, vous serez toujours un laowai avec les avantages (traitement VIP) et les inconvénients (mise à l'écart, tentatives d'arnaques ...) que cela implique.
     

Partager cette page