1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Après Tiananmen, l'opération « Yellowbird » pour faire évader les dissidents

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 10 Juin 2014.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    LE MONDE du 4 juin 2014

    Dans les jours et les semaines qui suivent la répression sanglante du « printemps de Pékin », en juin 1989, plusieurs dizaines d'étudiants et de militants chinois, soudain étiquetés criminels et recherchés par la police, s'évaporent. Ils passent clandestinement par Hongkong puis réapparaissent à Paris qui devient, le temps d'une saison, capitale de la dissidence chinoise.

    Vingt-cinq ans plus tard, à Pékin, les événements de Tiananmen sont plus tabous que jamais. Mais à Hongkong, les langues se délient. Ceux qui ont organisé cette évasion spectaculaire en 1989 se battent aujourd'hui pour une démocratie à l'échelle de leur territoire. Le Monde a retrouvé les protagonistes hongkongais, chinois et français de cette aventure, née de l'alliance improbable entre des hommes d'Eglise, des militants, des truands, des personnalités du cinéma et des diplomates. Car c'est au consulat de France que les hommes de l'opération « Yellowbird » trouvent leur meilleur allié. Entre juin 1989 et février 1990, 150 dissidents, dont les plus connus, trouveront asile en France.
     

    Fichiers attachés:

  2. zen+

    zen+ Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    trés beau témoignage, merci Orang
     
    • J'aime J'aime x 1

Partager cette page