1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Amérique Latine: la Chine plus présente

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 30 Mai 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 931
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 137 / -35
    LE FIGARO - 28 mai 2011

    La Chine va accroître sa présence en Amérique latine au cours des prochaines années et diversifier ses investissements dans des secteurs comme les infrastructures mais sans renoncer à son appétit pour les matières premières, selon une commission économique de l'ONU.

    La Commission économique d'Amérique latine et des Caraïbes (Cepal) des Nations unies estime que les investissements étrangers directs (IED) de la Chine vers l'Amérique latine se sont élevés à plus de quinze milliards de dollars en 2010, avant tout dans le pétrole et l'exploitation minière au Brésil et au Pérou. La Chine est devenue en 2010 le premier partenaire commercial du Brésil, détrônant les Etats-Unis.

    Après le niveau "exceptionnel" de l'an dernier, les "investissements chinois en Amérique latine resteront importants au cours de la prochaine décennie", a déclaré vendredi à l'AFP Miguel Perez, chef des affaires économiques de la Cepal, en marge d'une conférence. Parmi les destinations de ces investissements, le Brésil, qui concentre la plupart des investissements chinois en Amérique latine, "continuera à être très important parce qu'il n'y a pas de meilleur marché intérieur", selon lui.

    La Chine va financer les grands besoins en infrastructures du Brésil, notamment l'amélioration des routes et des ports, pour exporter les matières premières. Le Conseil industriel Brésil-Chine (CEBC) a indiqué pour sa part vendredi que les investissements chinois dans le géant sud-américain avaient totalisé 12,7 milliards de dollars en 2010 dont 45% dans l'énergie, 20% dans les mines et 20% dans l'agriculture.

    Antonio Barros de Castro, consultant au CEBC a conseillé au Brésil de développer "une politique et une stratégie tenant compte de l'apparition de la Chine dans le commerce et les investissements" pour pouvoir "en tirer profit". Huit projets sur dix annoncés au Brésil par des industriels chinois concernent des implantations d'usines ou de centres de recherches.
     

Partager cette page