1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Accord pour la création d'une base spaciale chinoise en Argentine

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Invité6, 28 Septembre 2014.

  1. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 626
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 896 / -16
    Merci @Pfedac.

    Une question:

    Pourquoi ces communications lies aux controles des satelittes, ou d'engins d'explorations lambda ,se doivent elles de transiter par des stations terrestres multiples?

    je comprends bien le besoin de couverture permanente de l'ensemble du ciel a un niveau mondiale, mais une grid de satellite se relayant les datas, de l'un a l'autre, puis vers un centre unique et sur son territoire n'est il pas beaucoup plus interressant/securise/ et moins cher...?

    J'etais d'ailleurs persuade que c'etait le systeme generalement utilise, d'ou mon etonnement..
     
    #21 GuYong, 28 Septembre 2014
    Dernière édition: 28 Septembre 2014
  2. Pfedac

    Pfedac Dieu Supérieur

    Inscrit:
    1 Mai 2013
    Messages:
    1 691
    Localité:
    Rio de Janeiro
    Ratings:
    +1 543 / -10
    Ouais, mais Kodiak c'est en Alaska, donc près de la Russie, ça ne tire que des mini-fusées/missiles, et ça occupe toute l'île donc le no-man's land autour est respecté. D'ailleurs, un lancement a foiré en 2014, et tout a été salement endommagé à cause de ça, ce qui montre bien que réduire les dimensions c'est dangereux.

    On est au Chili avec l'ESO parce qu'on a un accord avec le Chili. Quand l'ESO a été fondé, l'Argentine était beaucoup trop instable politiquement pour pouvoir passer un accord avec (les personnels de l'ESO sont majoritairement Européens, et l'Europe n'avait pas envie de risquer la vie de ses techniciens). Et on n'a pas que le Cerro Paranal, le plus vieux site est celui de La Silla, on aussi Llano de Chajnantor (radio-astronomie avec ALMA et APEX), et le site de Cerro Amazones est en cours de construction pour l'E-ELT.

    Quant à la question du plus grand télescope au monde, le plus grand télescope d'une seule pièce, ça reste le radio-télescope d'Arecibo, avec un "miroir" primaire de 300m. Si c'est pour les réseaux de télescopes, c'est ALMA (66 antennes en interférométries) qui s'étend sur des dizaines de kilomètres, et qui sera dépassé par le SKA (projet commun Australie/Afrique du Sud) quand il sera fini (il vient seulement d'être approuvé).
    Pour l'observation dans l'optique et l'infra-rouge proche, ça fait quelques années maintenant que le VLT avec ses miroirs de 8m a été dépassé, le plus grand actuellement est le Grantecan (Gran Telescopio Canarias) avec un peu plus de 10m, qui sera dépassé par l'E-ELT d'un diamètre de 39m.

    Comme je l'ai dit, l'hypothèse d'une base de lancement me semblerait absurde. Mais le secret autour des spécificités de la station peut avoir été exigé par Pékin, on ne sait pas ce que l'Argentine a reçu en contre-partie après tout. Cette base servira certainement à suivre des satellites, donc certainement des satellites d'observation militaires, et donc les chinois ne veulent pas que ça se sache, sans se rendre compte que ça ne colle pas avec la mentalité des Argentins.
     
  3. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 017 / -64
    Un article interessant sur les evolutions des relations Chine - Amerique Latine
    Chine - Amérique latine : enjeux conflictuels d’une relation
    L’histoire s’accélère. Alors que l’expression « Chinafrique » est entrée dans le langage courant, l’accroissement exponentiel des relations entre la Chine et le continent latino-américain, ces dernières années, renforce les interrogations sur la place et le rôle de la stratégie chinoise dans le monde. Nous aimerions poser la question ici, en termes de modèles de développement, et à partir d’une lecture endogène à l’Amérique du Sud.

    Suite de l'article >>>


    Source : CETRI
     
  4. Pfedac

    Pfedac Dieu Supérieur

    Inscrit:
    1 Mai 2013
    Messages:
    1 691
    Localité:
    Rio de Janeiro
    Ratings:
    +1 543 / -10
    Parce qu'un réseau de satellites dédiés devrait aussi être surveillé, et pour se surveiller, il faut se "croiser". Or, pour pouvoir voir le maximum de satellites, il faudrait que ces satellites soient en orbite basse, et donc auraient une durée de vie très limitée. En plus, il ne feraient que transmettre les informations à des stations terrestres et serviraient d'antenne de relais, un satellite ne peut pas prendre de décision du genre: "Lui il ne marche plus très bien, on va s'en débarrasser dans le Pacifique tant qu'on le contrôle encore. Gégé, envoie-lui les corrections de vitesse qu'il faut, et l'envoie pas percuter l'ISS hein".
    En bref: ça coûterait cher, ça ne marcherait pas mieux, ça ne serait qu'une étape intermédiaire et donc un risque de foirage technologique supplémentaire. Donc on économise ses sous et on fait des stations de suivi.
     
    • J'aime J'aime x 2
    • Informatif Informatif x 1
  5. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 626
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 896 / -16
    Merci!
    je ne parlais pas de prise de decision mais bien de servir d'antenne relais. vers un base controle centralise. Comparable a ce que font les sondes martiennes avec leurs orbiteurs, qui rebalancent les datas vers la terre.
    Indeed, note pour la problematique de l'orbite basse. C'est donc bien une problematique economique.

    Appris un truc sur BJ, cela se fait rare de nos jours :)
     
  6. Pfedac

    Pfedac Dieu Supérieur

    Inscrit:
    1 Mai 2013
    Messages:
    1 691
    Localité:
    Rio de Janeiro
    Ratings:
    +1 543 / -10
    Ok, mais même en tant que relais, ça sert pas à grand chose vu que les antennes terrestres peuvent être plus grandes que les spatiales, pour des coûts moindre, et donc peuvent observer des signaux bien plus faibles. Donc nan, ça servirait vraiment à rien... :p
     
    • J'aime J'aime x 1
  7. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 626
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 896 / -16
    Sauf a etre independant a 100% des autres nations ;-)
    mais je comprends mieux la problematique liee aux communications inter satellite.. Particulierement en prenant en compte la puissance des signaux, qui fait qu'en effet, et comme tu le soulignais dans ton premier poste, cela demanderait une couverture extremement dense..
    Encore merci!
     
    #27 GuYong, 28 Septembre 2014
    Dernière édition: 28 Septembre 2014
  8. - Résistons -

    - Résistons - Dieu créateur

    Inscrit:
    30 Août 2014
    Messages:
    9 720
    Localité:
    中国
    Ratings:
    +6 117 / -80
    Merci pour ce sujet.
    Et dire qu'avec tout ça on ne ne sait toujours pas ce qui s'est véritablement passe pour le MH 370... :hum:
     
    • J'aime J'aime x 1
  9. Pfedac

    Pfedac Dieu Supérieur

    Inscrit:
    1 Mai 2013
    Messages:
    1 691
    Localité:
    Rio de Janeiro
    Ratings:
    +1 543 / -10
    Ah ouais, mais si tu édites tes messages pendant que j'y réponds, je loupe la moitié (ça se voit que je ne suis pas motivée pour re-rédiger ma demande de financement ESA un dimanche?)...
    Pour les sondes martiennes (et lunaires avec Kaguya d'ailleurs, qui était encore mieux parce que c'était du VLBI donc on avait son orbite avec une super précision et ça c'est génial mais je m'emballe), on n'est pas dans la même problématique. Les rovers (que ce soit martien, lunaire, Huygens pour Cassini, Phylae pour Rosetta) dédient l'essentiel de leur masse aux instruments d'exploration, et ont toujours besoin d'être lancés par une sonde en orbite (parce qu'il faut d'abord se mettre en orbite pour avoir une vitesse relative qui ne garantisse pas le crash, et encore, ça marche pas toujours). L'antenne qui transmet les données, a une puissance limitée, pour économiser la batterie et parce qu'il y aura toujours le satellite qui a envoyé la sonde (et parce que si le module d'aterrissage se crashe, l'orbiteur rentabilisera scientifiquement la mission). Et la sonde peut "stocker" les données en attendant d'être dans la bonne position pour les envoyer vers la Terre (non parce qu'un module sur la face cachée de la Lune aura du mal à transmettre directement ses données à la Terre).
    Bref, tout est une question de poids, de puissance et de limitation des risques (et de sous... vivement qu'on vive à l'époque de Starfleet).

    Et de rien, vulgariser j'aime bien, c'est bon pour mon équilibre mental.
     
  10. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 626
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 896 / -16
    [​IMG]
     

Partager cette page