1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

A qui profite le crime ?

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par billcarson, 22 Avril 2010.

  1. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    l'exposition universelle ouvre dans une semaine et dans les médias francais, la shanghai -mania est de retour dans les magazines : presse étudiante, grand public ou économique ( capitale de ce mois) avec les énièmes mêmes photos du bund, le bar rouge et pudong....jusqu'à là rien que du réchauffé pour impressionner le lecteur " wow c'est grand" par contre ce qui me gêne le plus, ce sont les articles sur les francais de shanghai que je trouve complètement et je pèse mes mots " criminels". En effet,ils ne sont que de la poudre aux yeux pour la cohorte d'étudiants en école de commerce qui débarque ( selon l'express, 80 pourcent des étudiants de sup de co et des francais débarquent en CHine via shanghai car c'est THE place to be) en leur faisant croire avec quelques cas ( toujours les mêmes) qu'ils auront tous une vie d'expat full package à 24 ans ( cf l'express et la success story de julien 24 ans sup de co, selon le journaliste, qui est le futur tycoon de la place avec une vie de nabab décrite avec luxe détails : tous les soirs resto dans les resto expat chic etc etc) et que l'on trouve du boulot en moins de deux......

    A quoi sert ce genre d'article complètement à la ramasse ? certe il ne faut pas dire que rien est impossible mais le forum fourmille d'exemples de gens qui galèrent à fond pour trouver un job et des stages à shanghai ou qui rentrent bredouille...

    bref à qui profite le crime ? _ aux ecoles de commerces qui ont fait de nouveaux programmes t franco chinois très lucratifs parfois aux noms pompeux genre option en "shanghai's business" ( cf l'express)...
    _ à l'Etat francais qui voit la CHine comme un déversoir pour des jeunes diplômés dont la quantité est impossible à intégrer sur le marché de l'emploi français ?

    bref je ne sais vraiment pas quoi penser ......des idées ?

    c'est si peu vendeur de dire que maintenant c'est l'ouest de la Chine où il y a le plus à faire ?
     
    #1 billcarson, 22 Avril 2010
    Dernière édition par un modérateur: 22 Avril 2010
  2. photoluc

    photoluc Membre Gold

    Inscrit:
    4 Janvier 2007
    Messages:
    189
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +0 / -0
    La suite STP

    Bonjour Victor,

    Tu pourrais peut-être citer la suite de l'article ? Je vais le faire pour toi :

    "Mais gare aux déceptions. Le boulanger ou le cuisinier qui déboule avec un CAP n'a guère de chance de faire fortune. Car, ici, on peut sortir de HEC et travailler pour 150 euros par mois dans une boutique de fleurs. Nombreux sont les Français qui ont échoué dans le vin, l'immobilier ou le commerce. Sauf qu'à Shanghai l'échec ne se dit pas "On est condamné à la réussite", résume Cyril Bertschy, ancien président de la jeune chambre économique et conseiller au commerce extérieur. "Il y a dans l'air une émulation très forte", confirme Julien Lenne."

    Moi je trouve ça plutôt équilibré, ça donne les deux côtés de l'affaire.

    Lucas
     
  3. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    en effet j'aurai gagné a être plus précis mais c'était uniquement pour jeter un pavé dans la mare car l'article de l'express était le enième du même genre "en mode eldorado" que l'on retrouve dans la presse francaise depuis les JO et vu comment ca a galéré sec ici pour certains sur le forum ,je ne comprend pas cette propagande.

    et remarques que 4 lignes sur les dizaines articles du même genre ca fait ledge .de plus les nombreux post sur bonjour chine avec zero reponses dans la categorie shanghai stage emplois plaident en ma faveur !
     
    #3 billcarson, 23 Avril 2010
    Dernière édition par un modérateur: 23 Avril 2010
  4. minh

    minh Archange

    Inscrit:
    29 Mars 2008
    Messages:
    1 810
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +31 / -0

    En fait tu te demandes pourquoi "ils" favorisent l'Est de la Chine et pas l'Ouest ? :chapeau:
     
  5. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    @minh

    non je ne comprend pas cette shanghai mania en mode eldorado dans la presse francaise que l'on nous sert depuis trop longtemps alors que c'est devenue un champs de bataille pour sup de co où pour un stage tu recois plus de 200 CV;disons le clairement que les bonnes places a SH sont de plus en plus rare mais présentes pour faire durer la flamme
     
  6. Basilic

    Basilic Membre Silver

    Inscrit:
    9 Octobre 2007
    Messages:
    218
    Localité:
    Zhuhai, Tangjiawan
    Ratings:
    +0 / -0
    cela aurait même chouette de mettre un lien de l'article pour qu'on puisse mieux se rendre compte... là, je reste sur ma faim.
     
  7. A MU

    A MU Dieu Supérieur

    Inscrit:
    30 Juillet 2007
    Messages:
    874
    Localité:
    Shenzhen / Ganzhou
    Ratings:
    +626 / -4
    haaa, l'ouest de la Chine, le pourquoi de ma venue ici. Autant dire que ce n'est pas simple de choper un poste à Wulumuqi ou Lanzhou fraichement arrivé et sans diplôme d'ingénieur (j'ai bien essayé).

    C'est clair que Shanghai n'est plus synonyme d'eldorado une fois qu'on y met les pieds, mais comment ne pas se laisser grisé par l'actualité? Une fois en poste à Shanghai, s'en extraire est bien difficile (soit parce qu'on a la chance de profiter des bons cotés, soit parce qu'on y gagne pas énormément et que partir en recherche d'emplois ailleurs coute cher).

    Ça reste tout de même un bon endroit pour se faire de l'expérience. Selon moi, il ne faut pas hésiter à s'aligner sur les salaires locaux pour prétendre à un poste à Shanghai (disons 4000 à 6000 RMB au départ, dans une société chinoise, ce qui reste tout de même le double d'un employé de bureau chinois parlant un Anglais moyen).
    Après deux ans de bons et loyaux services sur place, il est plus facile de postuler pour un poste à l'intérieur de la Chine.

    Exemple perso: J'ai quitté Shanghai grâce à une offre dans le Dongbei avec déplacements fréquents à la Frontière avec la Russie pour achats de bois. Je me porte comme un charme. :) Et je ne pense pas qu'il aurait était possible d'être recruté sans un minimum de "galère" à Shanghai ou toutes autres métropoles chinoises.

    Shanghai reste un super tremplin, il n'y aucun crime dans ces articles, juste ne pas oublier qu'il y a 16 millions de personnes qui y travaillent comme des acharnés pour moins de 5000rmb/mois et que tout le monde veut sa part du gâteau.
     
  8. photoluc

    photoluc Membre Gold

    Inscrit:
    4 Janvier 2007
    Messages:
    189
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +0 / -0
    Encore la suite

    J'ai eu la journaliste par mail et je lui ai signalé cette conversation. Elle me dit avec raison que le reste de l'article est encore moins "eldorado", et me conseille de faire cette citation :

    « La langue, l’étendue et la diversité du marché, l’absence de recours légal dans les affaires, voilà autant d’obstacles à surmonter », énumère Arnaud Debane. « Créer une entreprise ici est difficile d’un point de vue réglementaire et financier », ajoute Christophe Rouillon.
    (...)« Le rêve final n’est pas illusoire, mais il y a un décalage dans la durée : ce qu’on imagine faire en trois ans va prendre cinq à dix ans », dit-il.
    Surtout, le monde entier vient ici : 80% des Français qui débarquent en Chine entrent par Shanghai. La compétition est très rude. Elle s’est accrue ces deux dernières années, avec les jeunes Chinois notamment : ceux-ci s’avèrent de mieux en mieux formés _ dans les écoles européennes par exemple_ de plus en plus ouverts et multilingues. « Les entreprises étrangères veulent plutôt des Chinois qui comprennent la langue et la culture locale, prévient David Boitout, chez Gide Loyrette Nouel. Ce que peuvent valoriser des Français ici, c’est une compétence pointue et une expérience ». Autant dire que le jeune diplômé n’est pas forcément l’espèce la plus recherchée.
    (...) A tel point que le consulat s’est ému de la situation désespérée de quelques compatriotes. « Pour s’installer ici, il faut un solide projet personnel et professionnel », conclut Thierry Mathou, consul de France.


    (à vrai dire je l'aurais fait avant si ce n'était pas aussi ennuyeux de tout retaper - elle elle n'a eu qu'à faire un copier-coller :) ).

    Article de Valérie Lion, l'Express du 22 avril 2010.

    Lucas
     
  9. MTT

    MTT Demi-dieu

    Inscrit:
    17 Septembre 2008
    Messages:
    1 699
    Ratings:
    +150 / -1
    Cela prouve surtout le ras le bol des Français qui cherchent à tout prix à s'echapper du marasme économique Français et a la culture de rente de ce pays de vieux, que ce soit la Chine aujourd'hui ou les USA il y a 20 ans, l'histoire se répète !

    Bientôt les Chinois qui viendront en France, ce sera comme les Américains avant : Des vieux, qui veulent du calme, ou des passionnés de la culture et de notre soi disant "art de vivre", surement pas pour faire des affaires ou ouvrir des usines high tech !

    Donc cet article reflète en fait la situation de la France plutôt que de Shanghai ! Les JD se rendent compte qu'ils se font fait enc.... a sec, et encore plus pour ceux en école de commerce vu qu'ils ont du payer pour leur études, et beaucoup se retrouvent sans job en France...et sans espoir de reussite s'ils n'ont pas les réseaux qui vont bien...
     
  10. Zhu Li An

    Zhu Li An Ange

    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Messages:
    1 302
    Localité:
    洛里昂
    Ratings:
    +22 / -0
    j'ai débarqué à Shanghai il y a 5 ans, ce n'était déjà plus un eldorado... alors les journalistes se foutent vraiment de nôtre gueule si ils osent encore présenter Shanghai comme si s'en c'était toujours un...

    J'étais aussi en école de commerce, j'ai aussi fréquenté le bar rouge et autres restos ou lieux chic pour expats soit disant branchés... l'exemple cité, c'est un jeune français sur combien??? 50.000, 100.000, voir même 200.000??? j'aimerais bien avoir les statistiques du consulat de Sh, pour savoir combien de jeunes français débarquent et combien sont expulsés voir rapatrier tous les mois... (ça on en entend beaucoup moins parler, mais j'ai souvenir qu'au moment des J.O. c'était plus de 300 français expulsés ou rapatrié par mois, tout comme les milliers de jeunes français qui galèrent à vendre du vin ou autres pour 5000RMB par mois sans couverture sociale, et encore 5000RMB c'est déjà pas mal comparé à d'autres, ceux qui débarquent en stage en première année d'école de commerce sont rarement rémunérés dans cette ville, il y a même de plus en plus de boites qui vendent des stages ou le candidat non seulement ne sera pas payé mais en plus devra verser de l'argent pour faire son stage... Tous ceux là, on en entend parler presque jamais...)

    De toute façon, école de commerce mon cul, maintenant pour percer en Chine, faut être Ingénieur et parler couramment chinois au minimum... suffit de regarder les offres de VIE, pour être faire vendeur il faut être ingénieur, pour être acheteur il faut être ingénieur, pour faire du contrôle qualité, il faut être ingénieur et même pour être manager il faut être ingénieur... c'est limite même si pour faire contrôleur financier il ne faut pas être ingénieur!

    Shanghai est plus ou moins une étape obligée pour entrer en Chine, mais il ne faut pas se voiler la face... ceux qui s'en sortent généralement le mieux, sont ceux qui ont réussi à rebondir rapidement dans une autre ville de seconde zone... ou à salaire égal par rapport à Shanghai, le cout de la vie est nettement moins cher!
     
  11. MTT

    MTT Demi-dieu

    Inscrit:
    17 Septembre 2008
    Messages:
    1 699
    Ratings:
    +150 / -1
    Ce qui au passage est au final assez normal et va de pair avec la "localisation" des équipes.

    Donrénavant la majeure partie des managers des entreprises occidentales en Chine sont des Chinois, et cela est bien normal vu l'évolution des parcours académiques des Chinois, on les compte à la pelle ceux qui ont étudié en France/allemagne/etc, sont titulaire d'un MBA et parlent couramment une langue étrangère en plus du Français.

    Donc effectivement, pour pouvoir tirer son épingle du jeu (hors import export...qui au final revient a participer directement a ruiner l'economie française, merci les gars....), il faut pouvoir apporter une compétence spécifique dans un domaine X ou Y, que pour des raisons X ou Y, un Chinois n'aura pas a diplome équivalent.

    Dans tous les cas, bon courage à tout les français qui travaillent en Chine.
     
  12. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    question bete mais pkoi se font ils expulsés ?

    @MTT

    """"""Donc effectivement, pour pouvoir tirer son épingle du jeu (hors import export...qui au final revient a participer directement a ruiner l'economie française, merci les gars....), il faut pouvoir apporter une compétence spécifique dans un domaine X ou Y, que pour des raisons X ou Y, un Chinois n'aura pas a diplome équivalent"""""""""""""""

    et comme pas mal de campus francais ont des antennes en Chine, on peut dire que tirer son épingle du jeux pour un laowai sera quasiment mission impossible d'ici qq années non ?
     
    #12 billcarson, 24 Avril 2010
    Dernière édition par un modérateur: 24 Avril 2010
  13. Zhu Li An

    Zhu Li An Ange

    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Messages:
    1 302
    Localité:
    洛里昂
    Ratings:
    +22 / -0
    les raisons principales étaient visa expiré ou travail sans le fameux Work Permit qui est devenu galère à avoir, même pour un jeune diplômé issu d'une école de commerce aussi prestigieuse soit elle^^

    vu qu'au moment des J.O. il y avait beaucoup de contrôle de police, genre aux sorties des bureaux... et il parait qu'ils remettent le couvert pour l'expo universelle
     
  14. photoluc

    photoluc Membre Gold

    Inscrit:
    4 Janvier 2007
    Messages:
    189
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +0 / -0
    Voici l'article de l'Express

    Bonjour,

    J'ai fait un PDF de l'article de l'Express et je l'ai mis en ligne sur mon site.

    Il fait 8 mégas, alors je vous propose de le télécharger seulement si vous le voulez en cliquant sur le lien ci-dessous puis en suivant les instructions :

    1. Cliquez sur "Add to cart".
    2. Faites la procédure d'achat - pas d'angoisse le prix est de 0$. Il faut vous identifier.
    3. Télécharger. Si à la fin le fichier a pour extension ".jpg" c'est une erreur - changez l'extension en ".pdf" - et là ça marche.

    http://www.photoshelter.com/c/picto...3h3Rx8f16BIbNIAgnAZQg--&I_ID=I0000ySkgSoh2Za4

    Je précise que je suis le photographe qui a fait les photos du dossier, et la photo de couverture. Je ne polémique pas sur les "journalistes qui se foutent de la gueule du monde en présentant Shanghai comme un eldorado" - il suffit de lire l'article pour voir que c'est faux.

    Lucas
     
  15. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 183
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    Vous avez tout compris si vous n avez pas de relationnel ou un reseau beton , il vaut mieux rester chez soi ,mais bon cela ne s applique pas uniquement a l 'emploi ,c 'est dans tout comme ca et surtout en business ,je n'apprend rien a personne .

    Les Chinois n 'ont plus besoin des occidentaux pour le know how dans de nombreux domaines , donc forcement ca se reduit comme une peau de chagrin les opportunites ici en Chine , c'est logique et naturel .

    Je suis quand meme bien content de ne pas etre jeune actuellement .

    Mais qui ne tente rien n'a rien !!!
     
    #15 lafoy-china, 25 Avril 2010
    Dernière édition: 25 Avril 2010
  16. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    alors dans ce cas, pourquoi autant de monde ( autre que les vrais expats envoyés par les boites) débarque en Chine si justement maintenant faire son trou en Chine serait chercher une aiguille dans une botte de foin ???? c'est qu'il y a bien sans être complotiste de la désinformation à un niveau de la chaine
     
  17. minh

    minh Archange

    Inscrit:
    29 Mars 2008
    Messages:
    1 810
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +31 / -0

    Parceque les bas prix de la Chine font que les gens ont encore l'imprssion de pouvoir faire fortune en Chine.

    Y'a qu'a voir le nombre de personnes sur le forum qui veulent acheter en Chine mais qui ne connaissent rien en importation.
    Certes, les prix sont bas mais la qualite egalement et ensuite, il faut rajouter la tva et autres taxes, puis le transport qui coute cher.
    Pour que ce soit rentable, il faut une grosse quantite...et 20 montres, ce n'est pas une grosse quantite ("je vais prendre beaucoup...20...fait moi un prix...).

    Au final, beaucoup[de ces personnes qui se croyaient deja riches en important des produits chinois tout en restant derriere leur PC abandonnent leur projet, souvent apres s'etre fait rouler (des vrais iphone a 20 euros...).

    D'un autre cote, tu as les courageux qui vont en Chine et qui esperent faire fortune en tant que Trader (acheter en Chine pour revendre en France).
    Ceux la non plus n'y connaissent rien en im/exportation mais ils apprennent sur le tas.


    Ce qu'il y a de bien en Chine c'est qu'on a cette impression que si on veut, on peut; par rapport a la France ou c'est beaucoup plus difficile de sortir de la route balisee.

    Au vue des experiences des membres de ce forum, c'est de plus en plus difficile mais une grande majorite ne regrettent pas l'Aventure.
    Certes ils ne sont pas tous devenu riche mais ils ont trouve autre chose que la fortune: une maniere de vivre differente qui leur convient, des gens moins raleurs que les francais, un niveau de vie plus eleve meme en ayant des revenus plus bas qu'en France,...

    De mon point de vue, je dirais qu'il est difficile de faire fortune en Chine, si on ne vient que pour l'argent on va vite etre decu mais l'Aventure vaut le detour.
     
    #17 minh, 25 Avril 2010
    Dernière édition: 25 Avril 2010
  18. Zhu Li An

    Zhu Li An Ange

    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Messages:
    1 302
    Localité:
    洛里昂
    Ratings:
    +22 / -0
    :+1: sans ça, je serais parti depuis longtemps!
     
  19. stand

    stand Membre Bronze

    Inscrit:
    24 Mars 2009
    Messages:
    3
    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour,

    Je me permets d'apporter une petite astuce. Qui n'en est pas vraiment une en réalité.
    Pour ceux qui viennent en Chine en espérant trouver du boulot sur place, mais qui n'ont pas de résultats concluants, il est assez facile de pouvoir se trouver un boulot de prof, assistant en maternel ou en garderie pour l'anglais et/ou le français.
    Disons que c'est souvent soit langue natale, soit anglais.
    Cela peut vous permettre d'avoir des revenus et d'obtenir un visa Z avant de trouver LE Job.
    Surtout que les horaires sont d'après les personnes que j'ai pu rencontrer et ma propre expérience (je suis prof de français dans la province du Shandong), assez light...
     
  20. leleBzh

    leleBzh Membre Silver

    Inscrit:
    22 Février 2010
    Messages:
    98
    Localité:
    Guangdong, Huizhou
    Ratings:
    +0 / -0
    Je suis étudiant en Sup de Co en stage (eh ouais...) et je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi...
    Après pas mal de discussions avec toutes les personnes qui souhaitent aller en Chine durant leurs études, je dirais que 90% ne souhaitent pas y faire leur carrière, car trop attachés à leur confort et habitudes occidentales ; Ils ne souhaitent qu'ajouter une ligne à leur CV et ne viennent pas à Shanghai "en mode Eldorado" mais plutôt en mode "Boites, shopping et restaus pas chers"!

    Mais bon, je pense que ton analyse est bonne par rapport aux Sup de Co pompe a fric... Mais ça profite aussi à ceux qui font du business sur le marché des expats non??


    Une autre chose, qui m'a étonné depuis mon arrivée il y a trois semaines : la quasi totalité des expats que j'ai rencontré ne cherchent même pas à parler chinois, ou du moins pas sérieusement ! Est-ce que la difficulté de trouver un emploi concerne aussi selon vous ceux qui le maitrisent ou qui le maîtriseront après une première expérience sur place?


    En tout c'est clair que le tapage médiatique sur Shanghai est abusif, et rendra la bataille difficile pour les passionnés de la Chine comme moi, mais bon, les personnes qui souhaitent seulement être dans "the place to be" sont-elles prêtes à aller vivre et travailler dans des villes plus modestes comme Shenzhen, Qindao, Nanjing et cie?


    En tout cas, s'il vous plait, arrêtez un peu de taper sur les Sup de Co, ça rend les choses trop difficile pour ceux qui partent avec de bonnes intentions:helpsos:, pas cool!

    Pour finir, d'un point de vue personnel, après seulement quelques jours ici, je me rend compte qu'il va falloir se rabattre sur des villes plus modeste pour faire son trou dans un premier temps, et ça c'est un déjà bon point :)
     

Partager cette page