1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

A l ecole, les inegalites s accroissent...

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Un humain..., 3 Décembre 2013.

  1. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    La nouveaute: Ce n est pas nouveau...
    Je me souviens du college ou j etais dans une petite ville de banlieue... Les classes etaient faites en fonction des origines sociales et des pensees politiques des parents... Fallait pas s etonner de voir des gamins comme moi arreter l ecole peu avant 14 ans :bravo:
    Le pire, je pensais que l education nationale s etait amelioree sur ce sujet... Faut croire que non, elle s y prend autrement... re :bravo:

    http://www.lemonde.fr/ecole-primair...des-inegalites-scolaires_3524389_1473688.html

    Et ailleurs dans le monde?
    Article reserve aux abonnes, pour plus de details sur le sujet, voir le post ci dessous

    Comme quoi, l uniforme n a pas que des defauts...
     
    • J'aime J'aime x 1
    #1 Un humain..., 3 Décembre 2013
    Dernière édition par un modérateur: 3 Décembre 2013
  2. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
  3. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    Bonsoir Harakirikou

    Merci pour les articles .
    Les inegalites a l'ecole sont le reflet de ce qui attend les enfants une fois adultes !!

    Le plus consternant je pense que c'est programme pour , les responsables se donnent bonne conscience en versant des larmes de crocodiles !!!
     
    • J'aime J'aime x 2
    #3 lafoy-china, 3 Décembre 2013
    Dernière édition: 3 Décembre 2013
  4. helios99

    helios99 Dieu Supérieur

    Inscrit:
    13 Juillet 2009
    Messages:
    2 090
    Localité:
    Shanghagha
    Ratings:
    +527 / -2
    Par contre quelqu'un devrait expliquer au journaliste que "Shanghai" n'est pas un pays. (meme si la Chine, c'est Shanghai au final :) )
     
  5. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Je viens de m apercevoir que le second lien du monde est devenu article reserve aux abonnes...
    En meme temps, il est tout a fait possible et facile de se faire sa propre idee et avoir sa propre opinion sur le sujet en cliquant sur les liens du second post et lire les dossiers sur la pisa royale... Je connais la sortie, oups!

    Donc, lien destine aux abonnes du monde est efface!
     
  6. maelroy

    maelroy Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2013
    Messages:
    1 538
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +914 / -0
    Peux être qu'un systeme juste serais un systeme qui commencerais par reconnaitre que les élèves sont inégaux...
    Le systeme scolaire aujourd'hui en france a deux voies...
    Les études supérieurs au BAC et les autres"les ratés"
    Quand ont auras fini de considéré comme "ratés " les élèves qui ne peuvent ou n'ont pas envies de faire des études ont auras tout compris.
    Quand ont suivras les besoins de chaqun et donnera la reconnaissance nécéssaire a tous peux être que tout le monde seras égale tout en étant inégale.
    Finalement il vaut mieux un ouvrier qualifié avec un savoir faire unique plutôt qu'un BTS voir + .... qui ne débouche a rien.
    Enfin donner de la reconnaissance et les moyens corrects d'étudier dans le domaine qui plait et qui convient a chaqun permetteras d'exiger des résultats.
     
    • J'aime J'aime x 2
  7. Panda Rebel

    Panda Rebel Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    J'ai un peu parcouru la synthèse pour la France (lien). C'est une parabole des problèmes de notre société. Les élèves issus de l'immigration et des milieux socio-économiques modestes ont moins de chances de réussir que les autres. Ce qui est bizarre, c'est que cette tendance est plus accentuée en France que dans d'autres pays libéraux comme l'Australie et le Canada où les inégalités sont pourtant réputées être mieux acceptées !

    Sinon, la synthèse aborde d'autres point intéressants (manque de discipline, distance trop élevée entre élèves et enseignants, problèmes de stress....), que la presse n'a pas reprise.
     
  8. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Le journaliste n a tout simplement pas presice que Shanghai a ete la seule ville de Chine autorisee a repondre aux tests de l OCDE.
    Pour le reste, Shanghai etant la ville "plus" de Chine ( Salaire 2 a 5 fois plus important, loyer plus important, prix transport plus cher, plus d etranger, plus..., plus...) et la Chine etant disaparate, il aurait ete bien difficile de se faire une idee juste de l education dans ce pays a l allure d un continent.
    De plus, il est aussi interessant de noter que beaucoup de famille ayant un minimum de moyen, envoient mere et enfant a shanghai afin que ce dernier soit inscrit dans une ecole de Shanghai et suive sa scolarite ici.
     
  9. helios99

    helios99 Dieu Supérieur

    Inscrit:
    13 Juillet 2009
    Messages:
    2 090
    Localité:
    Shanghagha
    Ratings:
    +527 / -2
    A ce moment la, il y a disparite entre Paris et la province. On pourrait ne prendre que les resultats de Paris intramuros...
     
  10. Dejiyao

    Dejiyao Ange

    Inscrit:
    13 Janvier 2007
    Messages:
    967
    Localité:
    上海,徐汇区
    Ratings:
    +141 / -0
    Les disparités sont quand même moindres en France quand même.
    A Shanghai, 84% des écoliers accèdent à l'Université contre 24% dans le reste de la Chine.
    http://www.liberation.fr/monde/2013/12/04/shanghai-l-exception-scolaire-chinoise_963933
     
    • J'aime J'aime x 1
  11. Dejiyao

    Dejiyao Ange

    Inscrit:
    13 Janvier 2007
    Messages:
    967
    Localité:
    上海,徐汇区
    Ratings:
    +141 / -0
    Edit: Un peu trop de "quand même" dans mon post...
     
  12. helios99

    helios99 Dieu Supérieur

    Inscrit:
    13 Juillet 2009
    Messages:
    2 090
    Localité:
    Shanghagha
    Ratings:
    +527 / -2
  13. MrBacchus

    MrBacchus Archange

    Inscrit:
    1 Juin 2012
    Messages:
    993
    Localité:
    青岛
    Ratings:
    +300 / -3
    Je vais faire mon raleur, mais si les inegalites s'accroissent c'est aussi les parents qui ne font pas leur boulot. J'ai tout plein de mec s'en sortir de milieu defavorise car leur parents les ont fait bosser. Et j'ai vue des enfants de milieu favoriser finir par vivre dans une caravane (teuffeur). Quand on voit que parfois il y a la questions qui se pose faut il qu'il y ait des devoirs ou pas c'est quand meme aller loin.

    C'est aussi une mentalite francaise a l'ecole. Les bons eleves subissent une pression des mauvais et les mauvais sont suivant aduler par une bande de suiveur. C'est juste que le gout du travail et de la reussite n'est pas en nous. Nous sommes souvent dans une position de critique, critique des elites, critique des riches, critique des .... ce qui n'est pas dans le sens ou au lieu de critiquer je le deviens ceux que je critque et jalouse.
    Et aussi faire disparaitre cette idee que l'on peut etre nul en math parce que c'est comme ca c'est juste qu'il n'y a pas de travail fait la dessus. Quand j'etais prof de maths en France c'etait ma mission changer cet idee d'etre nul en quelque chose, et que les maths c'est utile. On la connais cette phrase : "ca sert a rien". Puis ensuite tout allait mieux, ils ont tous eu des bonnes notes alors que certain partaient de zero (car blocage).

    Pour resumer ce probleme est un probleme de mentalite celon moi (comme dans l'article le cote anxieux des élèves) pas celui de l'education
     
    • J'aime J'aime x 3
  14. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour,
    Votre conclusion est malheureusement normal de la part d un professeur... Vous faites preuve de corporatisme, communautarisme, appelez ca comme vous voulez.
    Un jour, il va falloir que le corps enseignant, les personnes qui font l ecole se remettent un minimum en question. Je ne dedouane pas le role des parents, mais que chacun assume sa part.
    Pour appuyer ce propos, des exemples:
    Vous dites: "Ca sert rien" Dixit l eleve. Combien de profs ont dit cette meme pharse a un eleve? " Ca sert a rien que tu continue... tu es nul"
    Combien de profs, des les premiers jours de classe d une sixieme, s adressait a un eleve par ces mots: " Je t enleve 10 points sur tout tes controles" Sous pretexte que tes parents sont des cons.
    Combien de profs mettent au fond de la classe des eleves en difficultes en leur demandant de se taire surtout?
    ...
    La liste est longue, trop longue... Sans oublier de rajouter quelques elements de mon premier post.
    Et je ne penses pas que ce soit l exception... Tous les colleges de France et du monde ne ressemblent pas a Louis Legrand ou le lycee francais de Shanghai, qui sont pour moi l exception.
    Tant qu il y aura ce grenre d inegalite au sein de l education nationale, on la retrouvera dans chaque etablissement et pour chaque individu.

    Sur votre premiere phrase, moi aussi j ai vu reussir des jeunes issus de milieu social defavorise et inversement... Mais bon, ca reste l excpetion, non?. Un exemple concret:
    Le college ou j etais, sur un total de 11 sixiemes, il y avait 3 sixiemes dont 95% des enfants etaient issus d un milieu social defavorise... Sur ces 3 sixiemes, representant a peu pres 50 eleves... 50 eleves ont arretes en 3 eme. Je ne parle pas de reussite de vie ou professionnel, je parle de reussite scolaire. Est ce que l education nationale leur a donne la chance de reussir scolairement? Est ce que des la sixieme, ces eleves avaient une chance de connaitre l universite? Est ce que l education nationale en les triant des la 6 eme ( En se basant uniquement sur l environnement familial de l enfant) a assume son role d ecole de la republique et respecter ainsi les notions EGALITE FRATERNITE ?

    Alors, non je ne peux pas etre d accord avec ce que vous dites, pas completement en tout cas, car tout le monde doit se remettre en question et redefinir certaines choses comme par exemple:
    Quel est le role d un maitre? Le role d un prof? Quel est le role de l education nationale? Doit on changer ce terme d ailleurs? Quels sont les moyens apportes aux ecoles, colleges et lycees? Les equipements? Le role des parents? L implication des parents? Certains parents sont ils aptes a epauler leur enfant? ...? ...? ... ?

    Pour moi, j attache beaucoup d importance a l ecole, periode de la vie d un enfant qui est determinante pour la Vie de ce meme enfant.

    Alors qu on s entende bien Mr Bacchus, il ne s agit pas de tirer a boulet rouge QUE sur l education nationale ou les profs ou etre en opposition avec votre post, mais je le repete, que chacun assume sa mission et son role (Roles et missions qui sont certainement a redefinir). Le probleme de mentalite que vous soulevez concerne AUSSI l education nationale. Au meme titre que les parents ou enfants, les personnes qui font l ecole ne doivent etre offusquer a chaque fois qu elles recoivent une critique, car la critique peut etre constructive... Et elle se doit d etre constructive.

    Parents, profs, proviseurs, recteurs, ministre... se doivent d etre unis pour le bien etre de l enfant dans le cadre scolaire, cardre dans lequel l enfant vit 1/3 de sa journee. Ce n est pas rien, sachant qu il y a un autre tiers pris par le sommeil. Unis pour que l enfant ait tous les outils necessaires pour choisir de son futur.
     
    • J'aime J'aime x 2
  15. MrBacchus

    MrBacchus Archange

    Inscrit:
    1 Juin 2012
    Messages:
    993
    Localité:
    青岛
    Ratings:
    +300 / -3
    Bonjour, je ne peux pas faire de corporatisme avec le corps enseignant j’étais prof de math physique chimie a domicile (ce que j'ai oublier de mettre). Et il est vrai que certain professeurs usent de ces mots. J'ai moi meme subit ce genre de brimade de la part des professeurs. Un jour, j'ai moi meme dit a un eleve que si il continuait comme ca il n'arriverait a rien. et la raison? c'est qu'au bout de dix lessons on faisait toujours le meme exercice et quand je dit le meme c'est le meme sans changer les phrases juste les chiffres. Que la lecon n'est meme pas lue et que le livre qui sert de leçon est neuf certains prof ne peuvent pas faire de miracle, et aussi quand je l'ai dit c'etait pour réveiller l’éleve. Le prof ne dit pas ca gratuitement (sauf les cons). Je ne suis pas fiere de ca, et c'etait avec le recule un mauvais choix, mais j'ai mes limites et je ne suis pas parfait bref un humain quoi

    Quand un eleve dit "ca sert a rien" c'est que les parents éduquent leurs enfants a pouvoir penser dans ce sens. Quand on fait du cours particulier on peut faire du travail pour dire aux eleves que c'est important que meme si ca sert a rien la culture generale ca sert toujours, et meme pour chopper des filles. Et que le systeme est comme ca si t'es contre ca sert a rien car on ne nique pas le systeme c'est lui qui te nique car le systeme va toujours dans un sens et plus on est en phase avec lui plus on va loin.

    J'etais a paris en ZEP. Et beaucoup s'en contre fiche de ce que dise le prof. Etre bon eleve c'etait etre une cible lors des recréations. Et cet ambiance n’était pas du fait des profs c'etait les eleves, nous. Et un prof qui ce fait crever les pneu de ca voiture juste parce que il vient en cours a le droit de ce lacher. Il reste humain. Et pour moi de ce que j'en ai retenu c’était qu'il y avait un abandon des parents.

    Pour un systeme parfait sans caste j'y ai beaucoup reflechit mais a part enlever l'enfant a l'age de 2ans et demi et de le rendre a l'age de 20 ans a ses parents apres avoir fait ces etudes dans des centres d’éducation ou l'enfant n'a aucun contact avec ca famille. Je ne voit pas comment on peut echaper au pere (mere) qui demande a son fils de l'aider au magasin, au pere (mere) alchoolique....

    Ce que je dit c'est dire que les enseignants sont coupable j'ai envi de dire non. Quand j'etais prof a domicile les enfants qui avaient de grosse difficulte (on parle de bonne famille) : parents permissif, parents absent, parent divorce, parent dont la profession est aussi une des activite de l'enfants, parents ne remettant pas son enfants les pieds sur terre (quand je serais grand je serais riche sans travailler), parent gâteau.

    Quand au contraire je tombais sur des familles équilibrés. J'avais des eleves généralement bon qui voulait upgrade leurs notes de 15 a 18-19.

    Et puis il n'y a pas de mauvais professeurs, un eleves qui veut travailler n'a pas besoin d'un bon professeur, un eleve qui ne veux pas travailler aura beau avoir le meilleur prof du monde celui ci ne fait pas de miracle. Et ce n'est pas a l'ecole de le faire. Mais apres on peut tomber sur un mauvais profs, comme sur un mauvais collegue c'est la vie l'ecole nous apprends ca aussi un prof con c'est pas en lui foncant dedans que tu arriveras a quelque chose. Le conseil que je donnais a mes eleves c’était : "fait toi oublier, un con est un con, le lui dire ne le rendra pas plus intelligent bien au contraire."

    Je sais que c'est mon expérience personnel, et que ca ne représente pas tout. Mais au final je n'ai jamais eu d’exception. En france le systeme de caste ce fait après quand il faut payer (ecole ou fac).

    Bref beaucoup de blabla. c'est juste que ca me les petes que l'on cherche toujours a nier la realite. Quand on est dans un milieu défavorisé c'est difficile, c'est clair, mais on peut upgrader ca vie l’éducation national le permet. C'est finit l'epoque ou l'ouvrier n'a plus acces a l'education. Mais cette réussite est le résultat du travail des parents et de l'enfant. Le prof est un outil, et avec internet le prof est de moins en moins utile. Et je suis d'accord certain prof ne devrait pas etre prof et devrait spécialement être évalué et forme pour la primaire car c'est la ou tout ce joue.

    Et pour le prof qui ne branle rien en classe, au lycee nous avons fait muter un prof pour cette raison action conjointe de parents et d'eleve. Sauf en zep ou mon prof disait ne parlez pas trop fort pour que je puisse lire mon journal. Mais fallait voir le bordel que ma classe mettait dans les autres. C'etait un autre monde.(mon lycee n'etait pas en zep)


    WOW c'est long je doute que je sois lu autant ecrit sans plan je ferais mieux la prochaine fois. Mais Harakirikou je serais ravi qu'un jour nous nous écharpions autour d'une bière pendant un debat d'idee :) Meme sans etre d'accord on apprend du désaccord.
     
    • J'aime J'aime x 1
  16. MandaRhum

    MandaRhum Dieu souverain

    Inscrit:
    15 Septembre 2012
    Messages:
    2 643
    Localité:
    地中海
    Ratings:
    +2 107 / -16
    Je suis pas d'accord. J'ai grandi dans une famille qui valorisait à fond les études, et je peux te dire qu'à l'école/collège/lycée, j'étais un démon. Ce qui m'a valu moult roustes et punitions, sans le moindre effet.

    Des mauvais profs, je veux dire des vraiment mauvais, j'en ai eu. Et même au delà de l'aspect pédagogique, il y en a également qui sont, humainement parlant, de gigantesques connards. J'en ai fait l'expérience (en tant qu'élève, mais aussi en tant que prof avec certains fumiers de collègues).


    Faudrait savoir ! :p

    L'époque où l'éducation permettait de s'élever socialement, elle a quand même méchamment du plomb dans l'aile.
     
  17. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 942
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 139 / -35

    Fichiers attachés:

  18. mike

    mike Grandmaster M.
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    8 Avril 2006
    Messages:
    8 668
    Localité:
    Canton Powah
    Ratings:
    +4 000 / -6
    Un autre article sur la difference d'apprentissage des maths entre la Chine et les pays anglophones : http://www.lesmutants.com/breve20062208.htm

     
    • J'aime J'aime x 1
  19. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Bonsoir,

    Je suis d accord avec votre derniere phrase, mais l eleve aussi. Et encore plus dans le sens ou lui n a pas toutes les connaissances et l experience qu un prof peut avoir. Justement il est la pour apprendre, decouvrir, connaitre et recevoir des outils qui lui seront utiles pour sa vie.
    Pour le reste, quand je lis votre exemple, il y a une question qui me vient: A quel moment vous vous etes remis en question? Ou plutot, a quel moment vous avez remis en question votre pedagogie par rapport a cet eleve? (Ne le prenez pas mal, je profites simplement de votre exemple pour mettre le doigt sur qqchose qui pour moi est important: En gros le cas par cas, qui je le reconnais n est pas facilite par les strcutures et organisations des etablissements scolaires. Faudrait peut etre commencer par la d ailleurs, permettre aux profs d excercer pleinement leur metier, qui pour moi est plus qu un metier, c est un "devouement", un don de soi pour la reussite d un enfant).
    D ailleurs, il est interessant de relever et qui me pousse a penser cela: Vous avez changer les chiffres mais pas les phrases. :)

    Oui et non. Non car la societe dans laquelle nous vivons poussent a penser comme cela: Au jeu du qui est le plus reconnu? (Entendez par respecter, pris en modele et apporter mondes et merveilles a un enfant pour pretendre a reussir... ) Quel est l exemple a suivre ou a prendre comme repere?
    Mesrine? ou Pinot simple flic? Un chercheur au CNRS? Un politicard ayant eu 5 d inegibilites? Un repris de justice qui sort un bouquin? Un professeur? Un footballeur? Un entraineur? Un acteur? Un heros de BD? Moliere? Descartes? Sade? Leotard? Ferre? Bieber? Un rappeur? Un chef d entreprise? Un ouvrier? Un conservateur de musee?... ...
    Qui est mis en avant? Qui fait rever? Regardons ne serait ce que sur ce forum: Un fait divers fait 1000 vues. Une bonne nouvelle 10 vues. J exagere un peu, desole :) Les parents ont bon dos, comme les profs l ont d ailleurs.
    Si on donne un outil sans prendre le temps d expliquer comment ca marche ou avec le mode d emploi au minimum, ca servira pas grand chose. On ne fait que repousser un probleme. Mais on ne le resoud pas. Donner 10 millions a un mec qui n a jamais eu d argent. Est ce que c est lui rendre service? Oui sur 2, 3 ou 5 ans. Mais apres? On fait quoi? Tout ca pour dire, pour pas mal de parents, l ecole est un monde qui leur est etranger. Et d ailleurs, c est pour cela que l ecole doit faire le premier pas. Doit impliquer les parents, avoir une relation privilegiee avec les parents. Mais est ce possible dans le systeme actuel? Non. Sauf certains etablissements qui comme par hasard sont bien quotes.

    Je comprends mais cela rejoins mes mots ecrits en reponse au paragraphe precedent. Comment un parent peut abandonne une "course" qu il n a jamais commence ou a laquelle il n a jamais ete convie?
    Pour le respect et la securite du prof... Pour ma part, il n a pas assez de liberte. Son champ d action vis a vis de l eleve et/ou des parents est super restreint. Ca le rend vulnerable et sa position fragilisee. Sujet complexe, je manque de verbe pour coucher mes arguments par ecrit... En gros, au meme titre qu un eleve en difficulte ou ses parents, le prof est victime! Il est pas aide ni par les lois, ni par la mediatisation, ni par ses superieurs.

    N oubliez pas une chose, qui est importante, et croyez moi, je parle en connaisssance de cause: Cet enfant, il AIME ses parents. Quoi qu il est recu d eux, il les AIME! Sujet sensible et a manier avec precaution. En tout cas, ce n est pas en enlevant l enfant de force, physiquement (comme vous le suggerez) ou MENTALEMENT qu on va resoudre quoi que ce soit. Ce sera meme pire, avec de grandes chances en tout cas.

    Je ne crois qu on puisse raisonner en coupable, non coupable, blanc, noir... Je repete ce que j ecrivais plus haut, dans mon preedent post, que chacun ait conscience du role qu il a jouer. Et que chacun ait les moyens de l assumer. En d autres termes, assurons nous que parents, profs, etablissements, proviseurs, pions, ... et enfant aient les moyens d assumer leur role, dans un systeme qui je le rappelle demande plus d un tiers du temps quotidien au prof et a l enfant. Et ce pendant 15 ans environs.

    Pas d accord, je dirai meme l inverse. Il n y a pas de mauvais eleves. (D ailleurs, avez vous lu les "cancres n existent pas". Le nom de l auteur m echappe... Je le retrouverai)
    Par exemple, un eleve qui marche a l affect aura besoin d un bon prof, pour lui. A chacun sa definition du bon.

    Ca se fait bien avant, comme l exemple que je citai avec le triage des eleves en 6 eme. Malheureusment, apres avoir etudie la question, ce n etait pas propre a mon college. Bien d autres composaient les classes en fonction de la categorie sociale, politique des parents et donc de l eleve. Qui plus est dans des villes petites ou tout le monde se connait. En allant a l extreme, qui peut aller a Louis Legrand aujourd hui? Il y a 20 ans, je peux repondre: Enfant de ministre, de 1 er ministre, de riches industriels...

    Pas d accord... Mais... Voir plus bas :)

    ... Ce sera avec plaisir Mr Bacchus qu on puisse poursuivre cette discussion autour d un repas/ biere/cafe... sur un sujet si important...
    A l image de la politique, du sport(Foot)... L education nationale n a pas besoin d un lifting, d un amenagement... Mais bel et bien d une revolution. Ca en devient tres urgent. Ca l etait deja il y a 25 ans.
     
    #19 Un humain..., 5 Décembre 2013
    Dernière édition par un modérateur: 5 Décembre 2013

Partager cette page