1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

A Hongkong, on ne badine pas avec le mot « national »

Discussion dans 'Bienvenue sur Hong Kong' créé par Orang Malang, 19 Avril 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    LE MONDE du 18 avril 2016

    Ça se passe… à Hongkong

    Fin mars, le ministère de la culture (département des loisirs et affaires culturelles) a censuré un mot de la brochure d’un spectacle de théâtre. Les deux caractères en chinois, huit lettres en anglais, étaient pourtant bien cachés au fin fond du curriculum vitae d’une productrice, laquelle était diplômée de l’une des plus prestigieuses universités de Taïwan, l’université « nationale » de Taïwan. Or, du point de vue chinois, rien de taïwanais ne saurait être national.

    Bien que Taïwan soit indépendante de fait depuis la fin de la révolution communiste, en 1949, la Chine continue de considérer l’île comme une province renégate qui reviendra, tôt ou tard, dans le giron de la grande Chine. En se fondant sur le principe de la Chine unique, Pékin refuse donc systématiquement à Taïwan l’utilisation du mot « national ».

    C’est comme cela. Mais Hongkong n’est pas la Chine… ou du moins pas encore. Officiellement pas avant 2047. Car l’ancienne colonie britannique, rétrocédée à la Chine en 1997, est censée jouir d’un « haut degré d’autonomie » pendant cinquante ans. La liberté d’expression y est expressément garantie par l’article 27 de la Basic Law, texte qui lui sert de miniconstitution.

    http://pan.baidu.com/s/1i47TMct
     

Partager cette page