1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

100 millions de Chinois "redeviennent" pauvres

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 5 Décembre 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 969
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 170 / -35
    LE MONDE du 5 décembre 2011

    [​IMG]
    Pékin a relevé le seuil de pauvreté pour la population rurale à un peu moins de 1 dollar par jour.AFP/FREDERIC J. BROWN

    Pékin Correspondant -
    Les autorités chinoises ont décidé, jeudi 1[SUP]er[/SUP]décembre, de relever le seuil de pauvreté qui s'applique à la population rurale : de 1 196 yuans par an en 2009, il doit passer à 2 300 yuans en 2011, soit l'équivalent de 270 euros - un peu moins de 1 dollar par jour. Jusqu'à maintenant, 27 millions de personnes, à peine 2,8 % de la population, étaient considérées comme vivant au-dessous du seuil de pauvreté dans les campagnes. Désormais, 128 millions de ruraux seront concernés.


    Ce réajustement statistique reflète les efforts d'aggiornamento social du gouvernement chinois. Le concept de seuil de pauvreté sert essentiellement au déclenchement d'aides qui ciblent, non pas les familles, mais les villages et les comtés - par exemple, grâce à la construction d'infrastructures. Par ailleurs, un autre seuil, dit de minimum de garantie vital (fixé à ce jour à 1 400 yuans dans les campagnes) donne droit à des allocations.

    Ce nouveau seuil de pauvreté reste toutefois très en deçà des normes internationales, puisqu'il est encore inférieur de 20 % au chiffre retenu par la Banque mondiale, soit 1,25 dollar par jour (à parité de pouvoir d'achat). Avec désormais 10 % de la population considérée comme pauvre, la Chine est en apparence mieux lotie que les Etats-Unis, où 15 % de la population vivait, en 2010, sous le seuil de pauvreté américain - soit 11 139 dollars (8 319 euros) par an pour une personne seule, c'est-à-dire, 30 dollars (22 euros) par jour.


    DROITS ÉCONOMIQUES


    La comparaison avec les Etats-Unis n'est pas passée inaperçue sur la blogosphère chinoise : les internautes ont remarqué que la vie était presque aussi chère en Chine qu'en Amérique ! Qu'à Pékin, même un mendiant gagnait plus que 2 300 yuans par an. Ou que le mode de calcul adopté aux Etats-Unis, était bien plus juste, en proportion du produit intérieur brut par habitant, que celui de la Chine communiste. "Qui a dit que les salauds d'Américains ne s'occupaient pas de leurs pauvres ? C'est nous qui sommes pathétiques !", a ainsi persiflé un utilisateur de Weibo, le microblog chinois.


    Au-delà de l'énorme disparité de niveau de vie, en Chine, entre le tiers-monde rural et les villes, la réticence des autorités chinoises à passer à une évaluation de la pauvreté qui reflète davantage la réalité, est politique : l'argument des "droits économiques" alloués par le gouvernement chinois à la population, par opposition aux "droits de l'homme", dont se réclame l'Occident, est sans cesse mis en avant par la propagande.


    Si, depuis les années 1980, des centaines de millions de Chinois sont passés de la misère à une certaine aisance, le miracle économique s'est aussi appuyé sur un système de "répression sociale" des campagnes : les ruraux n'ont pas les mêmes droits que les citadins - pour l'accès à la propriété, à l'éducation ou aux soins, par exemple.


    L'explosion des inégalités dans le pays, et aujourd'hui les grèves à répétition, ont fait de ce thème un cheval de bataille pour les sociologues et les économistes chinois les plus progressistes, qui ont appelé ces dernières années à des réformes structurelles, notamment du hukou, le permis de résidence.

    "Le secret de l'usine du monde, c'est tous ces travailleurs migrants venus des campagnes qui représentent un coût du travail très faible. Or leurs salaires leur permettent à peine desurvivre. Partout ailleurs, les ouvriers vivent, créent une famille, consomment", explique le sociologue de l'université de Pékin, Lu Huilin, auteur, avec quatre confrères, d'un ouvrage paru cette année à Hongkong, sur le malaise des jeunes employés de Foxconn, le sous-traitant d'Apple en Chine.
     
  2. Cyril.G

    Cyril.G Dieu Supérieur

    Inscrit:
    17 Juin 2009
    Messages:
    2 016
    Localité:
    Shanghai, Pudong
    Ratings:
    +395 / -3
    Rien de beau pour l'avenir... L'écart pauvre/riche va se creuser de plus en plus...
     
  3. 何昂湍

    何昂湍 Demi-dieu

    Inscrit:
    10 Janvier 2007
    Messages:
    903
    Localité:
    Binzhou - Qingdao, Shandong
    Ratings:
    +479 / -4
    2300yuans... c'est pas par mois? non non c'est par an...192yuans/mois...

    le kilo de riz il coute combien a la campagne?
     

Partager cette page